Piratage de logiciels : un coût d'1,9 milliard d'euros en France

L'association mondiale des éditeurs de logiciels estime que 42% des logiciels dans le monde étaient piratés en 2010. Un chiffre en très légère amélioration mais plombé par les mauvais scores des pays émergents.

Le BSA (Business Software Association) a livré les derniers chiffres de son étude annuelle sur le piratage, coréalisée avec le cabinet IDC. La valeur commerciale des logiciels pirates dans le monde a progressé de 14% par rapport à 2009 pour atteindre sur l'année écoulée 58,8 milliards de dollars, dont 2,58 milliards pour la France (1,9 milliard d'euros), en hausse d'1,9% par rapport à 2009.

Sur 1,4 milliard de PC présents dans le monde, près de la moitié sont situés dans les pays émergents, frappés par des niveaux de piratage particulièrement élevés. Ce serait particulièrement le cas pour le Bangladesh, le Sri Lanka ou encore la Chine dont les taux de piratage atteindraient respectivement 90%, 86% et 78%.

D'autres pays comme la France, l'Allemagne et les Etats-Unis s'en sortent mieux selon le BSA, avec des taux respectifs de 39%, 27% et 20%. Au global, dans le monde, 42% des logiciels seraient piratés, en très légère amélioration par rapport à 2009 (-1 point) mais bien loin de son score de 2006 (-7 points). En Europe, le taux de piratage moyen s'établirait à 33% contre 21% pour l'Amérique du Nord.

Pirate / Editeurs logiciels