Trojans : Zeus est mort, vive SpyEye

Le développement actuel du cheval de Troie bancaire ZeuS devrait prendre fin, pour que sa base de code fusionne avec celle d'un autre Trojan SpyEye, notamment connu pour automatiquement chercher et désinstaller ZeuS. L'auteur de ce dernier, un hacker russe se faisant appeler "Slavik" ou "Monstr" n'a plus l'intention de maintenir son kit. C'est l'auteur de SpyEye, connu sous le pseudonyme "Harderman" ou "Gribodemon", qui a annoncé prendre le relai dans les forums spécialisés. Sur son blog, l'expert en sécurité Brian Krebs note que "ce mouvement semble être destiné à la construction d'une menace supérieure pour les banques en ligne."