Une simulation de cyberattaque révèle des failles dans la défense américaine

maison blanche
Maison blanche © Pierre Laville - Galerie Photos de Linternaute

Le 16 février, les Etats-Unis ont lancé une simulation de cyberattaque massive. Pour l'occasion, une équipe de gestion de crise a été mise sur pied, composée d'anciens conseillers des gouvernements Bush et Clinton. Face à l'attaque, cette cellule n'a pas su réagir, ce qui a entrainé des dégâts virtuels importants (blocage d'Internet, économie paralysée...).

Principaux obstacles auxquels se sont heurtés les anciens conseillers : des difficultés à pouvoir agir sur les terminaux et systèmes infectés (appartenant à des personnes privées ou des entreprises), par manque de levier légal.