Google Webmaster Tools : nouveaux messages sur les backlinks non naturels

Google alerte désormais les responsables SEO que certains liens entrants qu'il considère comme artificiels ne sont plus pris en compte. Le moteur assure qu'il ne s'agit pas de messages présageant obligatoirement d'une pénalité.

Google a un peu clarifié la situation, assez confuse depuis la semaine dernière du fait de certains messages ambigus envoyés, via son outil pour les Webmasters. Ces messages indiquaient aux responsables SEO que des liens non naturels ou artificiels, donc contraires aux consignes Google, pointaient vers leur site.

Petit rappel des faits. Il y a quelques mois, lorsque le moteur avait commencé à émettre ce type d'alerte, il avait été très clair : les webmasters qui les recevaient devaient agir, sinon ils s'exposaient à de sévères pénalités. C'est d'ailleurs ce qu'il s'est passé pour bon nombre d'entre eux, notamment avec Google Penguin.

Les messages émis la semaine dernière ont donc provoqué une certaine panique, puisque ceux qui les avaient reçus pensaient être dangereusement exposés à une sanction de Google. C'est Matt Cutts, porte-parole du moteur, qui a dû rassurer les webmasters, leur expliquant que ces messages étaient différents, et ne présageaient pas obligatoirement d'une pénalité.

Plus précisément, ces messages avaient pour but d'informer les responsables SEO que les backlinks artificiels détectés n'étaient plus crédibles aux yeux de Google, sans qu'il leur soit forcément nécessaire de s'inquiéter. Malheureusement, comme le souligne l'expert Danny Sullivan de SearchEngineLand.com : "il n'y avait aucun moyen de distinguer les messages qui pouvaient être ignorés de ceux qui ne devaient surtout pas l'être".

Google, via Matt Cutts, a donc de nouveau dû s'expliquer, et changer un peu sa manière de faire. Les messages  concernant les backlinks artificiels sont désormais différenciés : ils ne contiennent plus le même texte, et ceux qui portent le fameux point d'exclamation dans un panneau d'alerte doivent être nettement plus pris au sérieux. "Les autres, moins critiques, peuvent parfois être tout simplement ignorés", a souligné Matt Cutts parlant de "sites innocents qui ne devront pas automatiquement s'inquiéter après avoir reçu ces messages ".

Google / Référencement naturel