Référencement naturel : les 10 commandements de Google Optimisation des images et des liens

 

2) Bien renseigner l'attribut "alt" des images 

 

L'attribut "alt" permet d'associer un texte à une image. "Toutes les images peuvent avoir un nom de fichier et un attribut "alt" distincts et vous pouvez tirer un bénéfice de ces deux éléments", indique Google. Il est en effet possible d'optimiser son référencement en renseignant bien cet attribut – avec un mot clé toujours efficace pour le SEO par exemple.

Les noms type "image1" en attribut alt sont à proscrire.

Tout comme pour les ancres de liens, il faut donc veiller à ne pas utiliser des noms de fichiers génériques, tel que "image1.jpg", ou "im.gif par exemple. Le texte alt ne sert donc pas qu'à améliorer le référencement sur Google Images.

Par ailleurs, Google indique qu'un fichier Sitemap pour les images fournit des informations qui intéressent ses robots.

 

3) Des Captcha et des liens en nofollow pour les contenus générés par les internautes

 

Les liens no follow (rel="nofollow") indiquent à Google de ne pas suivre la direction pointée par ces liens. Ils ne transmettent donc pas l'éventuelle popularité de la page source à la page cible.

Google recommande explicitement d'appliquer la politique "no follow" aux liens postés dans les commentaires, et même dans tous les CGU (contenus générés par les utilisateurs). "Les zones de commentaires de blogs contiennent très probablement des commentaires de type spam", remarque Moutain View. C'est en effet l'un des leviers utilisés pour pratiquer le référencement Black Hat .

un exemple de captcha, qui sert a distinguer les utilisateurs humains des
Un exemple de Captcha, qui sert a distinguer les utilisateurs humains des ordinateurs et donc à filtrer les outils utilisés par les spammeurs. © Captcha

Il s'agit de ne pas transmettre "la bonne réputation de votre site durement forgée à un site contenant du spam", c'est-à-dire de ne pas faire profiter un tiers de ses efforts de SEO. 

Cela peut d'ailleurs être préjudiciable pour le site qui accueille ces liens "spam", Google le précise clairement aussi. "Si vous renvoyez des liens vers des liens que Google considère comme du spam, vous pouvez mettre en danger la réputation de votre propre site", c'est-à-dire son référencement.


Pour se prémunir contre "les spamindexers", Google recommande d'utiliser les captcha et/ou l'activation de la modération des commentaires.

Enfin Google rappelle qu'il est possible d'attribuer un lien "nofollow" à tous les liens d'une page en utilisant une balise meta appropriée (<meta name="robots" content="nofollow" placée dans la balise <head> du code HTML de la page).

Google / Référencement naturel