Sébastien Monnier (SEO Camp) "Nous songeons à faire évoluer la certification des référenceurs CESEO"

Tout juste élu, le nouveau président de l’association des référenceurs SEO Camp explique au JDN comment il souhaite professionnaliser la structure et lui donner un nouvel élan.

JDN. Vous venez d’être élu, pour un an, président de l’association française de référenceurs SEO Camp. Vous avez déjà publié votre programme complet, mais quelles seraient vos trois priorités ?

Sébaistieb Monnier de SEO Camp
Sébastien Monnier est le nouveau président de l'association des référenceurs SEO Camp. Ancien de Google, il dirige aussi l'agence Woptimo, qu'il a fondée en 2010. © S.M.

Sébastien Monnier (SEO Camp). Je voudrais d’abord augmenter le nombre d’adhérents. Pour cela, nous allons travailler et mettre en place des partenariats pour proposer aux adhérents des avantages, comme des réductions pour des outils SEO ou des événements. Je suis d’ailleurs actuellement ouvert aux propositions de partenariats. Il y a aujourd’hui 200 adhérents, et j’aimerai que ce nombre double en un an.

Je voudrais aussi faire évoluer l’organisation interne de l’association. En un mot, je voudrais qu’elle se professionnalise davantage. Même si elle ne repose toujours que sur des bénévoles, des étapes sont en train d’être franchies dans son développement, et cela implique de nouvelles contraintes. Dans ce contexte, je voudrais qu’elle gagne en transparence et en efficacité dans son organisation.

Nous avons beaucoup à faire et j’ai d'autres priorités, mais si je ne devais en citer qu’une troisième, alors je citerai la certification CESEO. Pour l’instant, nous sommes toujours en phase de réflexion. Nous étudions par exemple la possibilité de proposer deux niveaux de certification, en introduisant une certification plus basique en plus de l’actuelle, bien connue pour sa difficulté. Cela permettrait d’ouvrir la certification à un plus grand nombre. Nous tenons toutefois, c’est sûr, à garder un niveau élevé d’exigence. Pour l’heure, nous discutons de ses évolutions, et nous sommes là encore ouverts aux idées, mais je vise l’automne prochain comme date pour une nouvelle session de certification. J’aimerais à terme que CESEO figure sur tous les bons CV de référenceurs. Plus globalement, je voudrais que SEO Camp devienne une référence incontournable, celle que les journalistes contactent quand ils doivent faire des articles sur le référencement par exemple.
 

SEO Camp n’a pas vocation à devenir un organisateur d’événements

Et quid des événements comme le SEO Camp’us, et tous les événements régionaux qui ont notamment été poussés par votre prédécesseur ?
SEO Camp n’a pas vocation à devenir un organisateur d’événements. Nous ne pouvons pas passer tout notre temps à mettre en place toutes les 2 semaines des conférences de haute qualité. Nous sommes en revanche tout à fait ouverts pour nouer de nouveaux partenariats. Nous voudrions en effet nous ouvrir à d’autres événements que les nôtres. Je n’ai pas du tout envie que les membres de SEO Camp ne restent qu’entre eux, et ne parlent pas avec une communauté qui se retrouve à d’autres événements de qualité abordant le SEO. Nous pourrions ainsi poser en quelque sorte notre label SEO Camp, un peu comme une gage de qualité pour certains événements… Le but serait en tout cas pour nous que le bureau s’implique moins dans l’organisation d'événement. Cependant, cela ne changera rien à notre événement phare, le SEO Camp'us, que nous continuerons d’organiser et qui se tiendra encore 2 jours près de Paris l’année prochaine.

Peu avant l’élection, de vives tensions sont apparues entre certains éminents membres de SEO Camp… Comment comptez-vous apaiser la situation ?
J’appelle ceux qui critiquent l’association à venir voir ce qu’il en est. C’est aussi toujours plus facile de critiquer depuis son canapé ou caché derrière son compte Twitter que de venir apporter ses idées et son énergie à l’association. J’invite donc vraiment ceux qui veulent faire évoluer les choses à nous rejoindre pour en discuter. Je tiens aussi à souligner que l’association est certes composée exclusivement de bénévoles, mais elle compte aussi parmi ses membres des gens de talents, qui exercent des responsabilités et savent travailler efficacement.

Par ailleurs, ces tensions ont pu, je pense, donner une image qui n’est tout simplement pas conforme à la réalité. Pour moi, il n’y a pas péril en la demeure. Je connais l’intérieur de l’association, car j’étais administrateur avant d’en devenir président et il règne une très bonne ambiance au sein de l’association, contrairement à ce que certains ont pu laisser penser récemment. Et je m'appliquerai à ce que cela dure, car il est essentiel que l’association reste une structure que les référenceurs aime fréquenter, pour échanger de manière conviviale sur leur métier. J’aimerais d’ailleurs aussi être jugé là-dessus, car c’est à mon sens finalement aussi important que les objectifs que j’ai cités précédemment, voire plus.

A lire aussi :

 

Autour du même sujet