Suivi de position : les outils utilisés par cinq SEO

Pour suivre ses positions dans les résultats de recherche, et mesurer leurs évolutions, des solutions spécialisées existent. Des SEO expliquent au JDN les outils qu'ils préfèrent.

Le JDN a demandé à cinq professionnels du référencement, en agence ou indépendants : "Quel(s) outil(s) utilisez-vous le plus pour suivre les positions ?" et "Quels sont ses/leurs avantages et particularités par rapport aux autres outils ?". Voici leurs réponses. 
 

Alexandre Garnier, CEO de l'agence AWE qu'il a fondée en 2001. © A.G.

Alexandre Garnier (AWE) : "Nous travaillons principalement avec Myposeo.com" 

Chez AWE, nous avons fait le choix de la proximité et du made in France. Nous travaillons principalement avec l'éditeur francilien de Myposeo.com depuis 4 ans pour le suivi et l'analyse des positions de nos clients.

Myposeo est un des rares outils qui permet de suivre au quotidien des volumes très importants de mots-clés dans tous les pays du monde, avec des configurations variées : mobile, Youtube, Maps, images, social… En plus, il se synchronise avec Google Analytics, la Search Console ou Eulerian. Les audits et l'analyse SEM proposés par cet éditeur permettent de réaliser des études de marché très complètes pour mesurer la visibilité des acteurs en présence sur les moteurs de recherche en SEO et en liens sponsorisés, sur un secteur particulier. Enfin, nous avons développé un partenariat technologique avec Myposeo : nous menons des travaux de recherche communs sur des croisements de données, ou sur la création d'indices de performance spécifiques au search marketing.

 

Nicolas Robineau, co-gérant de l'agence d'édition Studioclick. © N.R.

Nicolas Robineau (Studioclick) : "Monitorank fait le job, à des tarifs ultra-agressifs"

Aujourd'hui, pour être honnête, je ne suis presque plus mes positions. Les évolutions sont moins notables qu'auparavant, et perdre mon temps sur des fluctuations journalières +1 ou -1 m'apparaît plutôt inutile en 2015. Mon suivi se concentre plutôt sur ma courbe web analytics, qui ne ment jamais.

Cependant, si je devais me remettre les mains dedans, en tant qu'éditeurs de site, j'irais sans aucun doute chez Monitorank qui propose des tarifs "cadeaux". Si j'étais une agence qui a besoin de présenter des rapports sexy, j'irais chez Myposeo. Je pense qu'à ce jour, le travail proposé par Myposeo est en effet vraiment très bon. Leur outil permet de suivre le positionnement sur Google Actualités, sur Google Maps, et les différences entre desktop et mobile. En plus d'avoir été pionniers dans la réalisation de webapp sexy, ils s'aventurent toujours sur de nouveaux terrains. J'ai eu un coup de foudre pour eux dès leurs débuts. Concernant Monitorank, l'outil fait le job, à des tarifs ultra-agressifs, et adaptés lorsque l'on est un webmaster indépendant.

 

Lydia Arzour, directrice SEO et Inbound Marketing chez Netbooster. © L.A.

Lydia Arzour (Netbooster) : "L'interface de Yooda est très bien, très simple"

Pour suivre les positions, j'aime utiliser Myposeo. J'ai connu cet outil lorsqu'il a été créé par des étudiants de l'Hetic. Il permet de suivre ses positions, de voir l'évolution, et de mesurer la visibilité. Il est possible de connaître le nombre de mots clés positionnés entre la première et la 5e position, entre la 5e et la 10e, et au-delà. Cela me donne une bonne photographie de la performance de l'ensemble des mots clés.

L'intérêt d'un tel outil, par rapport à la Search Console, est de pouvoir réaliser des benchmarks concurrentiels, sur un domaine où parfois le gain ou la perte d'une place dans les résultats peut être important. Nous sommes aussi en train de tester l'outil de Yooda, qui peut être installé sur les machines, et dont l'interface graphique est très bien, très simple.

Netbooster n'a pas développé son propre outil de reporting sur les positions, car ceux du marché sont déjà très bien. L'agence préfère travailler à mettre en place des solutions de data visualisation ou des dashboards, permettant de créer les vues personnalisées et adaptées aux volontés du client, en utilisant diverses API. Mais de toutes façons, ce qu'il ne faut jamais oublier, c'est qu'un outil sans matière grise ne vaut rien. 

 

David Carle, consultant SEO / PPC indépendant, basé au Canada. © D.C.

David Carle : "Je préfère PRORankTracker.com, un outil simple et sans prétention"

J'ai toujours cru en l'importance de suivre le positionnement des mots-clés d'un site, puisque cela donne un indicateur sur la qualité de notre travail en tant que stratège SEO. De plus, on peut voir les sites concurrents qui grimpent ou dégringolent, donc ceux que vous désirez analyser de plus près.

Cela dit, il est important d'utiliser un outil de qualité pour suivre le positionnement, car les résultats sont de plus en plus personnalisés, et liés à l'historique de recherche. Les résultats de Google sont aussi influencés par les sites que vous visitez fréquemment. Un outil indépendant permet donc d'éviter ce piège de la personnalisation des résultats.

En ce qui me concerne, j'ai testé de nombreux outils de suivi des mots-clés, et celui que je préfère est PRORankTracker.com, un outil simple et sans prétention.  Comparé à de nombreuses autres plateformes qui offrent la panoplie complète d'outils, PRORankTracker.com se concentre uniquement sur le suivi des mots-clés.

La fonctionnalité que je préfère est celle qui me permet de recevoir tous les jours un compte-rendu du positionnement des mots-clés que je surveille, avec le tableau des variations quotidiennes, hebdomadaires et mensuelles. On peut ensuite facilement préparer un rapport à transmettre aux clients et/ou membres de l'équipe.

 

David Eichholtzer, directeur de WAM-Référencement  depuis sa création en 2008. © Aurélie Raisin

David Eichholtzer (WAM) : "Nous utilisons une batterie d'outils" 

Pour des projets d'envergure, nous apprécions l'outil Ranks, qui permet notamment de segmenter de gros volumes de requêtes par fréquence. Par exemple les "Golden Keywords" sont audités tous les jours, mais les mots clés de "Longue traîne" plutôt tous les 28 jours. Nous apprécions également la segmentation par groupes thématiques, qui peut être cumulée à la fréquence d'analyse.

Toujours pour les projets d'envergure, qui combinent plusieurs pays, un fort volume de requêtes, et beaucoup de pages, l'outil SearchMetrics est un très bon appui. Il permet d'auditer vos pages techniquement, vous comparer aux concurrents, et directement commander des optimisations en fonction des positions obtenues.

Pour une problématique de visibilité locale, nous avons développé un outil interne permettant de simuler une requête depuis une ville donnée, de manière à obtenir une photographie des positions la plus "juste" entre le "Local Pack" (3 résultats cartographiques) et les résultats Web géolocalisés.

Enfin, pour approfondir l'analyse, notamment concurrentielle, nous testons actuellement Myposeo, qui présente une réponse visuelle pertinente. Cet outil propose également une distinction des résultats par Devices, très fiable. Autre point différenciant par rapport aux autres outils du marché, l'analyse de la distance en Pixels qui vous sépare du haut de la page de résultats selon la typologie des résultats proposés par Google. 

Lire aussi 
Pourquoi un site n'apparaît pas dans Google 

Référencement naturel / Référenceurs