SEO : Google a mis à jour ses consignes

Google accorde une importance nouvelle au HTTPS et aux mobiles dans ses "Consignes d'ordre général" remaniées.

Google a actualisé ses "Consignes d'ordre général" aux webmasters – un document qui guide les SEO et les oriente vers les pratiques attendues par le moteur. Deux changements significatifs attirent particulièrement l'attention, même s'ils ne surprendront pas les spécialistes.  Le premier concerne le HTTPS, et le deuxième, le mobile.

Plus de la moitié des requêtes traitées par Google sont désormais effectuées sur mobile. Il faut donc bien  prendre en compte ces terminaux...  © Google

Google demande désormais "si possible", de "sécuriser les connexions à votre site à l'aide du protocole HTTPS." Une nouveauté qui fait son apparition dans les consignes, alors que Chrome va bientôt commencer à avertir les internautes lorsque la page n'est pas en HTTPS (avec le même cadenas barré qui apparait déjà de manière assez visible lorsque la connexion HTTPS ne lui semble pas correcte).

L'autre ajout notable dans les consignes concerne les terminaux mobiles. Dans le sillage du label "mobile friendly" et de la mise à jour du même nom d'avril 2015, le moteur demande "d'adapter votre site à tous les types et à toutes les tailles d'appareils : ordinateurs, tablettes et smartphones."

Pour faciliter l'indexation

Ce ne sont pas les seules évolutions du document qui a été assez largement revu. Google demande désormais clairement, par exemple, de "rendre visible par défaut le contenu important de votre site". Le moteur peut certes "explorer le contenu HTML caché à l'intérieur des éléments de navigation, tels que les onglets ou les sections à développer", mais il considère "que ce contenu est moins accessible par les internautes." Ce type de contenu caché est en tout cas aujourd'hui souvent présent dans les pages web modernes, et c'est ce qui a dû pousser Google à le mentionner dans ces nouvelles consignes.

Le moteur demande aussi d'"autoriser l'exploration de tous les éléments de votre site ayant un impact important sur l'affichage de la page, tels que les fichiers CSS et JavaScript qui influent sur l'interprétation des pages".  Google l'avait déjà annoncé, ses robots peuvent en effet voir le contenu qu'ils parcourent "comme des navigateurs modernes".

Autre nouvelle consigne ajoutée pour faciliter le crawl de Google : les webmasters sont invités à bien utiliser l'attribut alt des images lorsqu'elles servent de liens pour pointer vers du contenu, cet attribut correspondant à l'ancre des liens. Google rappelle ainsi que les liens classiques ne sont plus la seule voie que ses robots peuvent emprunter pour accéder à du contenu, et qu'il faut bien veiller à ce qu'ils puissent "accéder à toutes les pages du site depuis un lien situé sur une autre page accessible".

Google / SSL