"Google décodé, les 300 critères de classement" : les bonnes feuilles Le poids des mots clefs selon leur place

Proximité du mot clé du début de la balise Title

La présence du mot clé au début de la balise H1 renforce le score de pertinence. (cf. tableau ci-dessous)


Présence du mot clé dans le texte

Un mot clé doit figurer au moins une fois dans le texte et être répété plusieurs fois dans le texte.

NB : ce facteur n'inclut que les répétitions du mot clé dans les balises <p>, <div> et <span>, mais exclut les répétitions dans les autres balises telles que <h1> ou <a>.

 

Présence du mot clé dans les éléments de navigation

Afin de séparer les contenus originaux d'une page des éléments de navigation communs à toutes les pages d'un site, Google détecte les éléments de texte et de code revenant systématiquement aux mêmes endroits de la page. La présence d'un mot clé dans ces éléments est prise en compte mais son poids est minoré.

 

Position du mot clé au sein de la page

Contrairement à une idée reçue remontant au début du référencement, la proximité du mot clé du début de la page (ou du code) n'augmente pas son score de pertinence. Cette conclusion de l'auteur de l'étude a été confirmée par Matt Cutts.

 

raphaël richard est spécialiste du référencement depuis 1996. il est l'auteur de
Raphaël Richard est spécialiste du référencement depuis 1996. Il est l'auteur de l'étude "Google décodé : les 300 critères de classement" dont le Journal du Net publie les conclusions saillantes. © Neodia

Présence du mot clé dans le nom de domaine

 

La présence du mot clé dans le nom de domaine - à condition qu'il soit séparé des autres mots clés du nom de domaine - renforce la pertinence d'un site. Mais l'effet de ce facteur, encore considéré comme primordial par de nombreux référenceurs, est confondu avec une conséquence de la présence du mot clé dans le nom de domaine.

 

Avoir un mot clé dans le nom de domaine a un effet de bord non négligeable : les liens qui se créent spontanément vers le site contiennent le nom du site (donc le mot clé), mais ce sont ces liens qui augmentent le score de pertinence et non la présence du mot clé dans le nom de domaine.

Les sceptiques se livreront à un simple test pour s'en convaincre : compter le nombre de sites comportant les mots clés dans le nom de domaine sur des requêtes ultra compétitives (credit, loan, travel...).

 

NB : les noms de domaines comportant plus de 3 mots clés qui semblaient être pénalisés vers 2006-2007, parce que présumés avoir été choisis essentiellement dans le but de manipuler l'algorithme de classement de Google, ne semblent plus l'être aujourd'hui.


Présence du mot clé dans l'URL

La présence du mot clés dans l'URL (sous-domaines, nom du répertoire, nom du fichier...) renforce la pertinence de la page sur le mot clé.

NB : ce facteur a considérablement baissé au fil des années au point que l'url rewriting dont la fonction initiale était de renforcer le score de pertinence a changé de vocation : séduire l'internaute sur la page de résultats afin d'augmenter le taux de clic sur le résultat (ce qui augmente le trafic et, par la même permet de renforcer le score de pertinence puisque le taux de clic est un critère de classement).

Présence du mot clé dans l'attribut Alt des images

La présence du mot clé dans l'attribut d'une image conformément du spécifications techniques du W3C sur l'accessibilité renforce la pertinence du documents. Le tag indique le texte qui doit s'afficher en attendant que l'image se charge ou dans le cas où elle ne se charge pas. Le tag alt est le mot clé pris en compte comme mot clé de l'ancre lorsqu'il existe un lien hypertexte sur l'image.

 

Les critères de classement de Google et leur poids
Critères de classement dans la balise titleVariationsFiltres anti spam1ère variation / Dernière variationScore maximum
Source : "Google décodé : les 300 critères de classement"
Proximité du mot clé du début de la balise Title2 variations : après le 2e mot de la balise, avant le 3e mot de la balise 0 / 2525
Présence du mot clé dans le texte40 variations en fonction de la répétition du mot cléA partir de la 50 ou 60e répétition si la variance de l'indice de densité est dépassée30 / 1200
Présence du mot clé dans les éléments de navigation 1 variation : lorsque le mot clé apparaît dans une zone considérée comme élément de navigation.-10
Position du mot clé au sein de la page0
Présence du mot clé dans le nom de domaine Variations non déterminées dans le cadre de l'étudePeu probables actuellement.2020
Présence du mot clé dans l'URLVariations non déterminées dans le cadre de l'étudePeu probables actuellement.2020
Présence du mot clé dans l'attribut Alt des images 30 variations en fonction du nombre de répétitionsA partir de la 30e répétition1/130



 Comment lire ce tableau : explications du JDN : chaque critère a des variantes, ou variations. Par exemple : le mot clé peut être répété 40, 50 ou 60 fois dans le texte. Dans le tableau, on peut lire que le critère "présence du mot clé" a "40 variations".

La première fois que le mot clé est dans le texte (dans le tableau, il s'agit de la colonne 1ère variation), il rapporte 30 point. La dernière variation, soit à la 40e répétition du mot clé, ce facteur ne rapporte qu'un point.

En revanche, si le mot clé est répété plus de 50 fois, un flitre anti spam pénalisera le référencement et déclassera le site.

Google / Moteur de recherche