Google reconnaît que le Negative SEO est possible

Même si le moteur explique avoir travaillé dur pour empêcher le Negative SEO, son porte-parole Matt Cutts reconnaît aujourd'hui que cette technique maligne peut fonctionner dans quelques cas.

Dans une nouvelle vidéo, Matt Cutts, responsable de la lutte contre le spam chez Google, aborde le problème du Negative SEO, une technique qui est venue inquiéter certains référenceurs depuis la mise en place de Google Penguin.

En effet, ce filtre pénalisant les abus de netlinking, pourquoi ne pas faire pointer de multiples backlinks de très mauvaise qualité vers un site concurrent pour qu'il soit retrogradé dans les résultat ? A cette question, Matt Cutts rappelle une nouvelle fois que les ingénieurs du moteur ont, à chaque évolution de l'algorithme, pensé à l'éventualité du Negative SEO. Il explique que le moteur a tout fait pour bâtir un algorithme "robuste et résistant" face à ce genre de pratiques.

"Si vous avez une petite entreprise familiale, vous n'allez jamais être concerné par le Negative SEO", affirme Matt Cutts dans la vidéo, expliquant que "beaucoup de personnes parlent du Negative SEO, mais finalement peu ont vraiment essayé de le mettre en œuvre, et encore moins réussi à le mettre en pratique". Google reconnaît donc au passage que la technique peut fonctionner...

Cependant, juste après, Matt Cutts rappelle que Google a mis au point une parade contre le Negative SEO en proposant aux webmasters un outil permettant de désavouer certains backlinks gênants, pouvant être des liens entrants toxiques disséminés sur le Web par des concurrents.

Google / Référencement naturel