SEO : quand Google paye des liens pour référencer Chrome

Pour mieux référencer la page permettant de télécharger son navigateur Web, Google semble utiliser des techniques qu'il a pourtant déjà sévèrement punies.

Dans son guide des bonnes pratiques SEO, Google fustige les liens payants et déconseille l'usage des liens en do follow dans les billets sponsorisés. D'ailleurs, dans un texte appelé "les billets sponsorisés ne devraient pas affecter les résultats des recherches", le porte-parole du moteur de recherche, Matt Cutts, assimilait clairement ces pratiques à du spam.

Or, il semble que Google s'autorise bien à actionner ce levier pour mieux référencer son navigateur Chrome. C'est ce dont s'est aperçu Aaron Wall, sur son site spécialisé SEOBook : la requête "ce billet est sponsorisé par Google" ("This post is sponsored by Google", en anglais) fait apparaître quelque 400 pages contenant des billets sponsorisés par Google, et contenant un lien en do follow vers la page permettant de télécharger Chrome. Mountain View n'a pas pour l'instant souhaité commenter.

Pénaliser Google ?

 

Pour rappel, Google a sévèrement pénalisé JC Penney, ainsi que Forbes ou Overstock, pour avoir basé leur SEO sur ce système de liens payants. Même Google Japon s'est vu rappeler à l'ordre par Mountain View pour les mêmes raisons. "Normalement, cela voudrait dire que la page officielle de Google pour télécharger Chrome devrait être pénalisée" conclut Danny Sullivan de SearchEngineLand. D'ailleurs, ce dernier ajoute que ce contenu sponsorisé par Google est de mauvaise qualité, et aurait également dû être pénalisé par Google Panda.

Google / Référencement naturel