Etats-Unis : les salaires SEO s'envolent

Salaires SEO aux USA Une agence de recrutement a passé les salaires SEO pratiqués outre-Atlantique au crible. Ils atteignent des sommets, mais les écarts sont grands.

"Le marché de l'emploi du référencement naturel est l'un des plus dynamiques, affichant une croissance rapide, parce les entreprises reconnaissent l'importance du SEO et cherchent continuellement des professionnels talentueux de ce secteur pour les aider. En outre, le trafic de nombreux sites étant très dépendant des moteurs de recherche, il n'est pas étonnant que le marché de l'emploi en référencement naturel soit si dynamique, avec des salaires et des offres en hausse", note Onward Search, agence américaine de recrutement dédiée aux métiers du Web. Cette agence vient de publier une instructive étude des salaires pratiqués outre-Atlantique dans le domaine du SEO.

 

Des écarts selon le métier et le lieu du poste


Onward Search classe les offres d'emploi lié au référencement naturel en six métiers distincts :  directeur (21% de ses offres), manager (27%), responsable de la stratégie dédiée au contenu et à leur mot clé (4%), analyste et spécialiste du SEO (25%), responsable du netlinking (4%), et rédacteur orienté SEO (14%).

 

L'étude indique le salaire minimum et maximum pour chacun de ces métiers pour 20 villes américaines différentes. Le tableau ci-dessous a retenu le salaire minimum et maximum proposé indépendamment du lieu du poste. Or, il faut bien noter que ce sont souvent les mêmes villes qui proposent en moyenne les salaires les plus faibles (Atlanta, Indianapolis) ou les plus confortables (New York ou San Francisco). Dans chacune de ses villes, les écarts sont donc moins grands que ceux visibles ci-dessous.

 

A chaque métier du SEO, une fouchette de salaire

 

Pour un poste dédié au netlinking, c'est-à-dire chargé d'obtenir des liens entrants de qualité vers le(s) site(s) de son employeur, la fourchette salariale est donc assez large - un écart qui peut s'expliquer par la difficulté de la mission. Le salaire minimum constaté par Onward Search est de 19 000 dollars par an. Le maximum atteint 59 000 dollars.

 

Pour un poste de rédacteur devant proposer du contenu optimisé pour les moteurs de recherche, la fourchette est aussi large, allant de 25 000 à 96 000 dollars par an. Un analyste spécialisé dans les différentes techniques de référencement naturel pourra de son côté prétendre à un salaire situé entre 35 000 et 98 000 dollars. Un responsable de la stratégie du contenu et des mots clés sur lequel il doit être positionné, émarge à 54 000 dollars par an minimum, et 121 000 dollars maximum.

 

La fourchette est légèrement moins grande pour un cadre ayant pour titre manager SEO, aux responsabilités plus large : son salaire annuel est compris, selon Onward Search, entre 49 000 et 112 000 dollars. Enfin au sommet de la hiérarchie et pilotant l'effectif dédié au référencement, un directeur d'équipe ou d'agence a une rémunération annuelle située entre 60 000 et 148 000 dollars.

 

Salaires SEO aux Etats-Unis
PosteMinimum (par an, en dollars)Maximum (par an, en dollars)
Source : Onward Search
Directeur 60 000148 000
Manager49 000112 000
Responsable stratégie (contenu et mot clé)54 000121 000
Analyste et spécialiste du SEO 35 00098 000
Rédacteur orienté SEO 25 00096 000
Responsable du netlinking18 00059 000

Salaires pratiqués en France

 

Les salaires pratiqués en France sont-ils si éloignés ? En tout cas, il faut noter qu'actuellement le site de l'Apec propose une centaine d'offres d'emploi dans le SEO - 9 sur 10 concernant des CDI. Selon le classement automatisé du site de l'agence pour les cadres, dans lequel les annonces peuvent proposer un salaire couvrant plusieurs tranches, 63 d'entre elles proposent un poste proposant un salaire en dessous de 35 000 euros bruts par an, 83 une rémunération comprise entre 35 et 49 000 euros, et 31 entre 50 et 69 000 euros. Dix offres sont rangées dans la catégorie "entre 70 et 90 000 euros".

Etats-Unis / Référencement naturel