SEO : Google revoit sa manière de prendre en compte les ancres des liens

SEO, backlink et ancre dans la mise à jour Google de mars 2012 Backlinks, Google News, Images, sitelinks, signaux sociaux, recherche sur mobile... Google a annoncé pas moins de 50 mises à jour de son algorithme pour le mois de mars.

Le rendez-vous mensuel de Google listant les mises à jour réalisées pour son moteur de recherche est pour le moins chargé ce mois-ci : Mountain View y annonce pas moins de 50 mises à jour effectuées en mars.

Comme pour les mois précédents, Google ne détaille que très peu certains changements, rendant difficile l'appréciation de leurs impacts. En outre, Google mélange des annonces qui peuvent potentiellement avoir un impact significatif sur le SEO et sur les SERP, avec d'autres mises à jour nettement plus anecdotiques.

Si le mois derniers, c'est le court paragraphe sur la "réévaluation" des backlinks qui avait le plus retenu l'attention, ce mois-ci, ce sont deux autres petits paragraphes au sujet des ancres de lien qui ne manquent pas de soulever de nombreuses interrogations.

 

Les backlinks et leurs ancres dans le viseur de Google


Google annonce en effet avoir changé en mars la façon dont les ancres des liens sont pris en compte. Un paragraphe explique en effet que le moteur a arrêté d'utiliser une technique car "des tests lui ont suggéré qu'une autre méthode de gestion des ancres obtenait de meilleurs résultats". Arrêter d'utiliser la précédente méthode permettrait de rendre le classement des résultats "plus propre et plus robuste".

Et plus loin, dans un autre paragraphe, Google précise avoir "amélioré son interprétation et son usage des ancres", lui permettant de mieux déterminer et de mieux mesurer "la pertinence des ancres pour les requêtes ou les sites".

Plus de résultats seront désormais regroupés dans le bloc d'actualité situés en haut des SERP

Entre l'annonce du mois précédent au sujet d'une nouvelle gestion des backlinks, la récente sanction du site BuildMyRank.com et les nouveaux messages d'alertes que reçoivent les webmasters lorsque des liens suspects pointent vers leur site, l'un des chantiers actuels de Google semble clair : sanctionner les abus en matière de netlinking et s'attaquer au levier préféré des référenceurs Black Hat, les backlinks.

 

Le chantier Google News


Autre chantier visiblement en cours chez Mountain View : Google News, dont l'algorithme a fait l'objet en mars de plusieurs mises à jour. Le moteur annonce d'abord une modification de l'interface utilisateur qui impactera les SERP et plus précisément les résultats Google News apparaissant dans la recherche universelle. Plus de résultats seront désormais regroupés dans le bloc d'actualité situés en haut des SERP.

Google annonce aussi "des images dument créditées plus grandes et des informations supplémentaires sur l'auteur de l'article" faisant sans doute allusion à la balise author. En outre, l'article d'actualité mis en avant le sera encore plus puisqu'il bénéficiera d'une taille de police plus grande.

Google indique également avoir réalisé "un changement subtile" du classement des articles sur un même sujet. Par ailleurs, le moteur devrait également proposer des actualités et des sources prenant mieux en compte la géolocalisation de l'internaute.

 

 

La "Freshness Update" concerne désormais toutes les requêtes et pas seulement l'actualité

Google Images et l'importance de la qualité du site contenant l'image

Google Images fait également ce mois-ci l'objet de plusieurs petites annonces, comme les mois précédents. Des prédictions de recherches plus pertinentes et plus fraîches sont annoncées pour ce moteur vertical.

Mountain View semble d'ailleurs revenir sur ses pas, et explique aujourd'hui en substance que, désormais, c'est la pertinence de l'image qui prime sur la pertinence de la page qui contient l'image. Il y a deux mois, Google expliquait pourtant accorder une prime aux images venant des pages de bonne qualité. Google précise aussi "mieux promouvoir les images de tailles raisonnable lorsqu'elle sont sur des pages de haute qualité".

Les vidéos apparaissant dans la recherche universelle devraient également être plus récentes, selon le moteur, qui associé cette amélioration au grand projet "Freshness". D'ailleurs Google explique que cette vaste mise à jour "Freshness, qui devait impacter le tiers des requêtes l'année dernière, est très gourmande "en termes de ressources machines". C'est pourquoi Google l'avait alors seulement déployé pour les résultats liés à l'actualité. Mais aujourd'hui le moteur annonce déployer cette mise à jour tous les types de requêtes.

 

D'autres domaines impactés par les mises à jour de Google en mars

 

 Recherche sémantique. Annoncée comme la prochaine grande révolution du moteur par le Wall Street Journal et certains hauts responsables de Google, la recherche sémantique fait l'objet d'un petit paragraphe annonçant que "les sources permettant de répondre directement aux questions des internautes avaient été actualisées pour désormais reposer sur la gigantesque base de données de Freebase (voir plus de détail sur ces aspects dans notre article : Nouveaux bouleversements des résultats de Google à cause de la recherche sémantique).

 Signaux sociaux. Google explique désormais "mieux indexer" les profils publics publiés dans "200 réseaux sociaux". La "personnalisation des résultats" a aussi été mise à jour sans que Google n'en dise plus. Enfin le bouton +1 a été déployé sur les SERP dans le monde entier.

Google Panda a été déployé une nouvelle fois en mars, comme l'avait annoncé Google sur Twitter. Mais le moteur revient aujourd'hui sur ce déploiement pour rappeler que les critères d'évaluation de la qualité des sites sont peaufinés hors ligne, puis régulièrement mis en ligne d'un coup. Il s'agit donc bien d'un filtre dont l'actualisation se fait hors ligne et qui semble être déployé à peu près tous les mois. Par ailleurs, Google indique aussi avoir amélioré "la détection des sites de qualité", lui permettant d'avoir "encore plus confiance dans son classement". Là encore, Google ne donne guère plus de détails.

 

 SEO Mobile. Les SERP sur smartphones vont désormais pouvoir accueillir les "expanded sitelinks" soit des résultat avec des sitelinks plus nombreux. Un e-commerçant pourra ainsi occuper plus d'espace dans les SERP pour mobiles, comme c'est déjà le cas dans les SERP classiques.

Google / Référencement naturel