Bing renforce la personnalisation de ses résultats grâce à Facebook

Pour améliorer la pertinence de ses SERP et se distinguer de Google, le moteur de Microsoft a annoncé plusieurs nouvelles fonctionnalités puisant encore plus dans les données des comptes Facebook.

Pour obtenir des résultats plus personnalisés et donc plus pertinents, Microsoft a annoncé de nouvelles fonctionnalités dans Bing.com. D'abord réservées aux Etats-Unis, elles exploitent des données issues des comptes Facebook des internautes tapant la requête. Microsoft avait déjà intégré les fameux "like" du réseau social mais annonce aujourd'hui aller encore plus loin dans cette direction. Il sera en effet désormais possible d'approuver un contenu sur Facebook directement depuis Bing (soit exactement ce que compte faire Google avec son "+1")

Le moteur de Microsoft pourra aussi désormais afficher jusqu'à trois visages des amis de l'internaute sur Facebook sur un résultat dans ses SERP. Un moyen de mettre en valeur un résultat, comme pourrait le faire un rich snippet. Bing pourra aussi faire remonter plus d'informations que Google sur les comptes Facebook (biographie sommaire, soit lieu et parcours). Enfin, lorsque la requête fait apparaître des lieux, Bing affichera également les amis de l'internaute sur Facebook habitant près de cette localisation.

Mais le moteur va également intégrer les avis des personnes n'appartenant pas au cercle d'amis Facebook de l'internaute. En effet, les pages de résultat de Bing intégreront également le nombre de "like" qu'une page Facebook d'une société aura obtenu. Elles intégreront également les messages précédemment ou récemment postés par cette page. 

Microsoft, qui se plaît à appeler Bing un "moteur de décision" pour mieux le distinguer de Google, explique ainsi vouloir imiter le monde réel, où souvent "les décisions se prennent selon les conseils d'amis". Redmond rappelle également en quoi la personnalisation des résultats va bouleverser le SEO, puisque l'internaute pourra avoir accès à des "informations potentiellement intéressantes mais jusqu'à lors profondément enfouies dans les résultats de recherche". Microsoft n'a pas précisé sa feuille de route concernant la mise en place de ses fonctionnalités en France.

Microsoft / Google