A lire ailleurs

L'Internet n'en est qu'à ses débuts selon ses cofondateurs du www - " Good Enough ", le nouveau standard informatique ? - 50 000 dollars, le coût moyen d'un vol de portable

L'Internet n'en est qu'à ses débuts selon ses cofondateurs du www - Pour Tim Berners-Lee, l'un des fondateurs du World Wide Web en 1989, l'Internet n'en est qu'à ses débuts. C'est ce qu'il a déclaré à Madrid récemment, à l'occasion d'un symposium International World Wide Web Conference sur l'avenir de l'Internet. Pour lui, l'impact de l'Internet est bien sensible aujourd'hui, mais le sera bien plus encore dans quelques années. Pour ce faire, il faut que plus de personnes soient connectées et que plus encore d'informations soient mises en ligne. Selon l'ONU, 23% de la population mondiale est aujourd'hui connectée au réseau. Mais la croissance de l'Internet mobile, surtout dans les pays en voie de développement, pourrait permettre de réaliser le souhait de Tim Berners-Lee. Vinton Cerf et Robert Cailliau ont également participé à ce rendez-vous, comme le rapporte Physorg. Déjà, les cofondateurs du World Wide Web expliquent que l'Internet a permis le développement d'une activité économique de vente en ligne sans précédent. Lire

" Good Enough ", le nouveau standard informatique ? - A l'avenir, les ordinateurs devraient être moins performants qu'aujourd'hui, mais plus utilisés. C'est le constat de Keir Thomas, un spécialiste de Linux. Et pour appuyer son argumentaire, il se base sur...Windows XP, le système d'exploitation vieillissant de Microsoft. Un OS vieillissant, certes, mais encore fort couru par les utilisateurs, tant du fait de sa fiabilité, que des manques de son successeur, Windows Vista. Et ce refus de mettre à jour le système d'exploitation le plus utilise au monde est très significatif d'une tendance lourde selon Keir Thomas : la "Good Enough" revolution, mentionnée dans PC World. Pour lui, le niveau de performance tant matériel que logiciel en ce début de vingt-et-unième siècle est suffisant pour un grand nombre d'utilisateurs, ce qui rend très compliqué la vente de nouveau matériel. Et ce d'autant plus que les prix des composants comme les processeurs ont chuté en quelques années, rendant la technologie encore plus accessible. Lire

50 000 dollars, le coût moyen d'un vol de portable
- Dans les entreprises, la perte ou le vol d'ordinateur coûterait 50 000 dollars, en moyenne. C'est une étude du cabinet Ponemon Institute révèle ce chiffre. L'étude porte sur 28 entreprises américaines, et 138 pertes ou vol d'ordinateurs, comme le révèle The Register. Les fameux 50 000 dollars ont été estimés sur la base du coût du remplacement de l'ordinateur portable, du coût de la perte de données, de la perte de productivité, du coût de recherche de l'ordinateur, et d'autres variables. Au minimum, l'étude calcule la perte à 1 200 dollars. Mais au pire, en fonction des elements précités, la perte peut monter jusqu'à un niveau proche de 1 million de dollars. En fait, c'est le montant de la perte de données qui occupe 80% du montant de la perte. Lire


Les semaines précédentes
Source : Journal du Net
20/03Microsoft lorgne toujours sur Yahoo - Un Macintosh hacké en 10 secondes - Le défi de la gestion des actifs logiciels en temps de crise.
03/04Internet Explorer 8 n'arrête pas Firefox - Combattre le ver Conficker en temps de crise - Verizon promet d'arroser les Etats-Unis en 4G d'ici 2010
26/04Un centre de données container pour Internet Archive - Ambivalent Networkers coincé recherche de l'air frais, vite - De la vidéo on demand sur Blackberry ?

A lire ailleurs