Il y a 5 ans : Business Objects s'offrait Crystal Decisions

Toutes les semaines, retour sur un événement marquant de l'actualité de l'industrie informatique & télécoms d'il y a 5 ans.

L'éditeur français d'outils d'analyse décisionnelle annonçait la signature d'un accord en vue du rachat de Crystal Decisions, éditeur américain positionné sur le segment des technologies de génération et de diffusion de rapports.

Selon les termes du contrat, les actionnaires et titulaires de stock-options de Crystal Decisions devaient recevoir quelque 26,5 millions d'actions Business Objects - ce qui représentait environ 29% du capital de ce dernier. A cela devait s'ajouter le versement d'environ 300 millions de dollars en numéraire. Au total, cette opération représentait plus de 820 millions de dollars. 
Cette acquisition qui succèdait à celle d'Acta et de son ETL un an auparavant avait pour but d'étendre encore le panel fonctionnel de l'offre Business Objects, en couvrant le reporting de masse. Dès lors, l'éditeur ciblait à la fois les questions d'intégration de données et de manipulation d'indicateurs.

"Cette politique produit vise à proposer une solution de Business Intelligence (BI) de bout en bout", expliquait Jean-Pierre Brulard, directeur général des opérations France de BO. "Grâce à ce socle, nos clients ont la possibilité de mettre en oeuvre une démarche de standardisation complète dans ce domaine, en vue notamment de réduire les coûts en termes de licences, d'intégration et d'administration."

Business Objects faisait désormais figure de leader incontesté sur le marché de la BI dans le monde, avec un chiffre d'affaires annuel de plus de 700 millions de dollars. Son portefeuille de clients passant quant à lui de 18 000 à près de 43 000 références. Crystal Decisions lui permettait en outre de renforcer sa présence en zone Asie-Pacifique et consolider ses implantations en Amérique du Nord.

 

Et aussi, du 15 au 22 juillet 2003

Autonomy rachète Virage 

Editeur spécialisé dans les technologies de gestion des connaissances, Autonomy annonce la signature d'un accord en vue d'acquérir Virage : un fournisseur américain de solutions de gestion de contenu vidéo. A hauteur de 24,8 millions de dollars, l'opération permet au groupe de San Francisco de mettre la main sur une solution de gestion audiovisuelle assez complète... tout en gagnant de nouveaux clients.

AOL soutient la Fondation Mozilla

AOL se détourne de Netscape en licenciant 50 développeurs travaillant sur ce navigateur. Par ailleurs, il subventionne à hauteur de 2 millions de dollars répartis sur deux ans la création de la Fondation Mozilla, du nom du navigateur alternatif à Netscape qui grignote des parts de marché à son ainé.

Quest Software absorbe Timberline

Quest Software sur le point d'acquérir Timberline, spécialisé dans les logiciels d'intégration, pour la somme de 91,9 millions de dollars. La technologie de Timberline s'intégrera aux produits Best, parmi lesquels figurent Peachtree ou ACT.

Business Objects / 5 ans après