Affaire Eolas : Texas Instruments accepte de souscrire une licence

Le groupe rejoint les entreprises ayant souscrit des licences auprès de la société suite aux procès que cette dernière a intentés pour violation de brevets.

C'est autour de Texas Instruments de rejoindre les groupes IT ayant souscrit à une licence en vue d'obtenir le droit d'utiliser des brevets de la société Eolas.

Le constructeur faisait partie des 20 groupes attaqués en justice par Eolas entre 2004 et 2009 pour violation brevets (portant notamment sur des procédés d'applications Internet riches). Parmi ces acteurs figuraient notamment Amazon, Apple, Yahoo ou encore Google.

Plusieurs de ces sociétés avaient depuis accepté de souscrire une licence auprès d'Eolas. C'était déjà le cas d'Oracle ou encore Microsoft. D'autres sociétés n'ont pas rejoint ces acteurs, et sont toujours en cours de procès, notamment eBay et YouTube.

Licences / Propriété intellectuelle