Capgemini s'empare de Prosodie pour 382 millions d'euros

En rachetant Prosodie, la première SSII française gonfle son portefeuille de solutions en centres de contacts multicanaux, gestion des infrastructures, hébergement Web et ToIP. La transaction devrait être finalisée en juillet.

"Nous pensons être proches de la taille critique", nous indiquait fin mai André Saint-Mleux, directeur général adjoint du groupe Prosodie. Suite à cette déclaration, l'annonce faite par Capgemini ce matin, de rentrer en négociation en négociation exclusive avec l'infogéreur, est une demi-surprise.

La première SSII française est en effet décidé à mettre la main sur 97,5% du capital de Prosodie, spécialisée dans les solutions de centres de contacts multicanaux, la reconnaissance vocales, la gestion des infrastructures, l'hébergement Web, la ToIP et le paiement en ligne. Le solde restera aux mains de ses dirigeants et employés.

Acquisition de 382 millions d'euros

Cette opération, financée entièrement en numéraire et estimée à 382 millions d'euros, devrait être finalisée dans le courant du mois de juillet. Capgemini rachète les parts détenues jusqu'à présent par le capital-risqueur Apax Partners (via Camelia Participations).

 

"Cette acquisition, ce n'est pas de la rationalisation mais une stratégie de croissance commune' (Gilles Taldu - Capgemini)

Un fonds loin d'être inconnu dans la sphère informatique, ce dernier - via Altrafin Participations cette fois - étant le principal actionnaire d'Altran.

Avec ce rachat, Capgemini accroît sa masse salariale de 861 personnes pour un volume d'affaires supplémentaire (pro forma) de 181,4 millions d'euros, correspondant aux 172,3 millions d'euros réalisés en 2010 par Prosodie et des 9,1 millions d'euros générés par Internet Fr et Level IP, récemment rachetés par ce dernier.


Cette acquisition doit permettre à Capgemini de lui apporter trois points de croissance en termes de bénéfice par action cette année et 4% l'année prochaine. Elle constitue pour elle la plus grosse acquisition réalisée depuis septembre dernier et sa montée à hauteur de 55% du capital de la SSII brésilienne Braxis.

 

Synergies commerciales


"Avec Prosodie, Capgemini fait une percée sur les nouveaux business model, c'est-à-dire des solutions propriétaires vendues à la transaction. Il ne s'agit pas de rationalisation. C'est une stratégie de croissance que nous voulons écrire ensemble basée sur la mobilisation du savoir faire de Capgemini en intégration de systèmes et une vision partagée d?un développement à l'international", fait savoir Gilles Taldu, responsable des new business models de Capgemini.


L'opération de croissance externe s'effectue dans un contexte de reprise pour Capgemini qui affiche notamment pour son premier trimestre 2011 une croissance de son chiffre d'affaires de 6,5% à périmètre constant, à 2,35 milliards de dollars. En 2010, Capgemini a dégagé un bénéfice net en hausse de 57%, à 280 millions d'euros.

 

De son côté, Prosodie a vu son chiffre d'affaires et sa marge brute croître de façon sensible entre 2007 et 2010, en passant respectivement de 149 millions d'euros et 9,4% à 172 millions et 15,9%.

 

Avec ce rachat, des synergies commerciales ne devraient pas manquer d'être trouvées avec les clients respectifs de Capgemini et de Prosodie, ce dernier positionné historiquement sur les grands comptes, compte notamment Crédit Agricole, Natixis ou encore Carrefour dans son escarcelle.

 

Les dirigeants de Prosodie en place assureront le développement de la société au sein de Capgemini, sachant que le rapprochement reste soumis aux approbations des différents comités d'entreprises et instances anticoncurrentielles.

SSII / Rachat