CNN : le Syntec Numérique et le Munci soufflent le chaud et le froid

La création du Conseil National du Numérique fait réagir la chambre professionnelle des SSII et éditeurs, ainsi que l'association des salariés, indépendants et demandeurs d'emploi informatique. Les positions sont tranchées.

Le lancement du Conseil National du Numérique (CNN), officiellement installé mercredi par Nicolas Sarkozy, a fait réagir dans la foulée deux acteurs du paysage informatique français. A savoir : le Syntec Numérique et le Munci.


La présence de Bruno Vanryb, président du collège Editeurs de Syntec Numérique - aux côtés des 17 autres membres du CNN - a été applaudie par la chambre professionnelle qui s'est "félicitée de sa présence en tant que membre aux côtés des acteurs de l'Internet et des autres organisations professionnelles".

En revanche, du côté du Munci, le son de cloche n'est pas du tout le même. "La composition du CNN est assez éloignée des préconisations du rapport de M. Kosciusko-Morizet [...]. Nous déplorons la sur-représentation des acteurs télécoms, l'absence totale de représentation des associations professionnelles, travailleurs, consommateurs et utilisateurs du numérique et de la sous-représentation des éditeurs de contenus en ligne".
 

SSII / Syntec