Fraude : un ancien dirigeant d'IBM plaide coupable

Robert Moffatt, ancien dirigeant exécutif d'IBM a plaidé coupable devant la Cour du district de Manhattan dans une affaire de fraude sur des données confidentielles. Profitant de son statut, Robert Moffatt a divilgué des informations relatives à IBM mais également à Lenovo ainsi qu'AMD à des dirigeants du fonds de pension New Castle Partners. Ces derniers, également sous le coup d'une instruction juridique, n'ont pas hésité à s'en servir pour effectuer des arbitrages boursiers ayant directement bénéficié à leur société. Robert Moffatt, qui risque jusqu'à 25 ans de prison, connaîtra sa sentence le 26 juillet prochain.