Il y a 5 ans : HP, AMD, Red Hat et Novell s'unissaient dans le projet Xen

Toutes les semaines, retour sur un événement marquant de l'actualité de l'industrie informatique & télécoms d'il y a 5 ans.

Sortie au mois de novembre 2004, la deuxième version de la solution de virtualisation Open Source Xen rencontrait déjà un certain succès auprès des industriels du secteur informatique. Après les annonces de Red Hat et Novell en décembre 2004 concernant l'implémentation de Xen au cœur des prochaines versions des distributions SuSE Linux et Red Hat Linux, AMD et HP profitaient du LinuxWorld pour annoncer leur propre collaboration au projet Open Source.

Chez AMD, la technologie Xen allait être portée vers la plate-forme serveur Opteron d'ici la mi-2005. Par ailleurs, AMD et XenSource, l'entité chargée du support et de l'évolution de la solution Xen, travaillaient déjà à renforcer les liens entre leurs deux technologies. Le constructeur travaillait également d'ores et déjà avec VMware afin d'optimiser l'exécution de ses logiciels de virtualisation sur sa prochaine génération de puces.

De son coté, HP avait indiqué son intention de libérer une partie de sa technologie de gestion des machines virtuelles sous la licence GPL (General Public License) afin de la réunir avec la solution Xen. L'entité XenSource collaborait également avec HP à la mise au point d'un standard pour la virtualisation Open Source qui servirait de socle à toute l'industrie informatique.

Par ailleurs, lors du LinuxWorld, l'éditeur Red Hat avait annoncé le développement d'un projet pilote avec Xen visant à offrir sur la dernière version de Red Hat Linux, une cohabitation avec le système SuSE Linux. De son coté, Novell prévoyait l'intégration de Xen dans SuSE Linux pour la prochaine mise à jour SuSE Professional 9.3 et sur les systèmes Enterprise Linux Server 10 annoncé pour 2006. D'autre part, la communauté comptait inclure Xen dans la version 2.6 du noyau (kernel) Linux.

 

Et aussi du 16 au 22 février 2005

Sécurité : Microsoft lançait WGA

Microsoft donnait le coup d'envoi de son programme de contrôle des licences pour Windows XP, baptisé Windows Genuine Advantage. Pour commencer, le dispositif était mis en oeuvre au Brésil, pays connu pour ses pratiques en matière de piratage logiciel. Les utilisateurs brésiliens des produits Microsoft allaient devoir passer par une étape de validation de leur licence avant de pouvoir télécharger les mises à jour de Windows.

Sage absorbait Symfonia

Sage Group concluait un accord en vue d'acquérir le polonais Symfonia : un éditeur de solutions de gestion comptable ciblant les petites et moyennes entreprises. A hauteur de 14 millions d'euros environ, l'opération allait être réalisée entièrement en numéraire. Symfonia comptait environ 35 000 clients en Pologne.

Nouvelle déclinaison du ver Mydoom

Une nouvelle déclinaison du ver Mydoom, connue sous le nom de Mydoom.bb@MM ou Mydoom.bb, se répandait sur Internet. Se déplaçant sous la forme d'e-mails d'erreur, ce code qui utilisait son propre moteur SMTP exploitait des adresses usurpées. Il installait une porte dérobée sur le poste infecté.

5 ans après