Philippe Hedde (NextiraOne France) "Nous allons recruter en 2011"

La SSII spécialisée en communications unifiées et centres de contact va retrouver le chemin de la croissance en 2010. Les services datacenter passent la seconde.

JDN Solutions. 2010 sera-t-elle une meilleure année pour vous que 2009 ?

Philippe Hedde. Après une année 2009 difficile (le chiffre d'affaires de NextiraOne France a reculé de 4% à 325 millions de dollars), 2010 s'annonce comme une année marquée par le retour d'une croissance significative. Nous avons signé un certain nombre de projets de transformation et de refonte télécoms-réseaux et aussi dans le domaine des communications unifiées.

Il faut savoir qu'aujourd'hui, ce type de projets est véritablement structurant pour les entreprises qui ont besoin de systèmes de communication dotés de toujours plus de bande passante. Les entreprises ont également besoin de gagner des parts de marché sur le segment des services, c'est pourquoi l'activité centres de contacts remonte la pente en 2010.

Par ailleurs, nous équipons un CHU sur 2 et nous sommes très présents dans les SAMU avec une part de marché de 66%. Pour ce qui est des autres secteurs, les banques et l'industrie, la reprise commence à se faire sentir même si elle est plus modeste.

Comment comptez-vous développer votre croissance ? 

"Le secteur public et la santé ont tiré la croissance cette année"

NextiraOne a établit sa stratégie autour de 4 axes. Le premier est dans le domaine de la communication unifiée et des centres de contacts, segment sur lequel nous avons signé des partenariats forts avec Alcatel-Lucent, Juniper Networks ou encore Microsoft. Le deuxième axe est celui de l'exploitabilité et de la maintenance de tous les équipements que nous installons. Les deux autres axes de développement sont liés à l'accompagnement des entreprises sur leur développement à l'international, et les datacenter.

Le secteurs public et la santé sont deux secteurs qui ont tiré la croissance cette année. Le premier représente un tiers de notre activité et a bien résisté. Pas seulement pour nous d'ailleurs, c'est également le cas pour de nombreuses autres SSII. Pour ce qui est de la demande des hôpitaux publics et de tous les acteurs de la santé, les problématiques de systèmes d'information et d'infrastructures réseaux sont très importantes, en particulier dans les terminaux patients.

Allez-vous recruter en 2011, si oui combien de personnes ?

NextiraOne est présent en France par le biais d'une quinzaine d'agences dont les deux tiers sont en province et l'autre tiers en région parisienne. Nous prévoyons en 2011 une croissance de nos effectifs pour toutes les technologies que nous suivons et en particulier autour des communications unifiées et des datacenters.

Si nous ne communiquons pas pour le moment sur des chiffres d'emplois, nous pouvons vous dire que notre masse salariale annuelle sera en croissance pour 2010 et aussi pour 2011, en dépit du turn over naturel. En France, NextiraOne emploie 1 700 personnes (et 4 500 en Europe, NDLR) et nous comptons bien faire grimper ce chiffre dès l'année prochaine.

 

Philippe Hedde a été directeur général grands comptes d'IBM France, où il a débuté sa carrière en 1984. Philippe Hedde est diplômé de l'Ecole Supérieure des Travaux Publics de Paris et est titulaire d'un MBA de l'Institut Supérieur des Affaires.

SSII / Datacenter