Rachat Atos Origin / Siemens ITSS : accord de l'union européenne

La Commission Européenne a donné son feu vert au rachat de la division services informatiques de Siemens par Atos Origin.

Annoncé en décembre dernier (lire notre article SSII, mega opération de croissance externe pour Atos Origin), la procédure de rachat de Siemens IT Solutions and Services par Atos Origin a franchi une nouvelle étape. La Commission Européenne a ainsi donné son accord au rapprochement de ces deux acteurs, motivant sa décision par le fait que "la transaction n'entraverait pas de manière significative la concurrence au sein de la zone économique européenne".

L'activité informatique de Siemens a été rachetée par Atos Origin pour un montant de 850 millions d'euros, en numéraire pour un total de 186 millions d'euros, une émission d'obligations convertibles de 250 millions d'euros ainsi qu'une prise de participation de Siemens au capital de la SSII française à hauteur de 15%.

La transaction est également approuvée par les autorités de la concurrence américaine en l'absence d'observation émise pendant la période d'examen. La clôture de la transaction est prévue en juillet 2011 et reste soumise à la levée des conditions suspensives restantes, dont l'approbation des actionnaires d'Atos Origin lors d'une Assemblée Générale Extraordinaire.

Une fois ce rachat intégré dans les comptes d'Atos Origin, la SSII française devrait afficher un chiffre d'affaires légèrement supérieur à celui de Capgemini. A moins que ce dernier ne soit pas disposé à délaisser son siège de numéro 1 des services IT en Europe en procédant à son tour à une acquisition, pourquoi pas dans les pays émergents.

Siemens / SSII