Le Courant Porteur en Ligne en 5 questions

Technologie ancienne, le Courant Porteur en Ligne, ou CPL, progresse lentement sur le marché des réseaux. Quelques éléments pour faire le point sur les avantages, et les risques, de cette technologie.

 

Le CPL, qu'est ce que c'est ?

Il s'agit d'une technologie qui permet le transfert d'informations numériques en utilisant les lignes électriques. Ainsi, il est possible de créer un réseau local mais aussi de se connecter à l'Internet par ce biais.

Le courant porteur est aujourd'hui utilisé en bas débit pour des applications industrielles mais aussi et de plus en plus pour des applications domotiques.

C'est par exemple du courant porteur en ligne qui est utilisé pour faire basculer en tarif nuit un compteur électrique. Le CPL haut débit permet quant à lui de faire transiter des données informatiques par le courant électrique. Les débits atteints sont compris entre 14 Mbit/s et 200 Mbit/s.

Le CPL, comment ça marche ?

Couplé au courant électrique de 50 Hz, un signal de plus haute fréquence (bande 1,6 à 30 Mhz) mais d'énergie plus faible est utilisé sur le réseau électrique, transportant les données. Ce signal peut être reçu et décodé à distance.

Existe-t-il un standard ?

Oui, il s'agit du standard américain Homeplug, relatif aux installations mises en place après le compteur.

Les autorités de régulation ont du mal à définir le cadre juridique du CPL.

Quel est le cadre juridique du CPL ?

Les autorités de régulation ont du mal à définir le cadre juridique du CPL, puisqu'il est à la fois un réseau électrique et un réseau de télécommunication. Il n'existe pas par ailleurs de réglementation précise pour l'équipement CPL.

Les installations effectuées en aval du compteur électrique sont libres, sauf si l'installation provoque de la nuisance. Alors, l'installation doit être retirée. En revanche les expérimentations à des fins de boucles locales doivent être autorisées par l'ARCEP.

En France, depuis 2005, L'Autorité de régulation des télécommunications a levé le statut transitoire qui était jusqu'à présent appliqué aux réseaux filaires basés sur la technologie des Courants Porteurs en Ligne (CPL).

Quels sont les inconvénients du CPL ?

La communication en CPL doit composer avec des bruits fréquents et de fortes atténuations. C'est pourquoi la technique de la redondance est nécessaire pour faire fonctionner correctement le CPL.

Par ailleurs, le circuit électrique n'est pas blindé, ce qui fait que ce dernier se transforme en antenne et les ondes de haute fréquence rayonnent dans l'environnement proche, et ce jusqu'à une centaine de mètres.

De ce fait, tout le matériel de réception radio est perturbé par l'utilisation du CPL. A l'inverse, le signal CPL peut être lui-même parasité par des flux électromagnétiques provenant d'écrans, de transformateurs, mais aussi par des ondes radios.
Enfin, les incidences sur la santé d'un rayonnement constant de CPL sont pour l'instant peu connu et soulèvent des interrogations.

Cpl