Les netbooks : ces ultraportables prévus pour Internet

Malgré des performances limitées, ces nouveaux ordinateurs se prêtent sans problème au jeu de la mobilité sans contrainte grâce aux forfaits 3G. Explications pour mieux comprendre ce phénomène.

Un netbook, c'est quoi ?

Un netbook est un ordinateur portable de petites dimensions, aux performances modestes et proposé à un prix réduit. S'il permet de surfer sur Internet et d'utiliser les outils bureautiques classiques, il ne peut pas supporter des applications qui demandent de grosses puissances de calcul. Selon l'institut Gartner, ces mini-PC ont représenté au deuxième trimestre 2008 plus de 10 % des ventes globales de portables en France, ce qui a fait de la société Asus le quatrième constructeur pour le marché français.

Un netbook, c'est nouveau ?

Le terme netbook a été utilisé et publié par Intel au début de l'année 2008. Un des premiers netbook a été l'OLPC (One Laptop Per Child) du MIT. Cet " ordinateur à 100 dollars ", conçu pour les écoliers des pays du tiers monde, a inspiré chez les constructeurs informatiques des machines semblables, qui visent elles un public intéressé par un produit à bas prix.

Désormais, les marques informatiques sortent chacune leur modèle. On peut citer à titre d'exemple l'Asus Eee PC, premier netbook arrivé sur le marché français (modèle Asus Eee PC 700) et depuis décliné dans une gamme de 23 modèles, l'HP 2133 Mini-Note PC, le Cloudbook, le Classmate PC, le MSI Wind PC ou encore l'Acer Aspire One. Aujourd'hui, on trouve plus de 90 modèles de netbooks de par le monde.

De nombreux fabricants de netbooks proposent un système d'exploitation basé sur une distribution Linux

Un netbook, a quoi cela ressemble-t-il ?

10 pouces de diagonale maximum pour l'écran, des performances limitées tant en terme de puissance graphique, de mémoire vive que de stockage. Côté processeur, les netbooks sont équipés d'Atom N270, de Via C7-M, de Celeron M et de Dothan.

Les netbooks affichent une taille proche du format A5, et un prix en moyenne compris entre 200 et 500 euros maximum. Il pourrait même approcher les 100 euros à la fin de cette année. De nombreux fabricants de netbooks proposent un système d'exploitation basé sur une distribution Linux. On trouve comme distributions Open Suse, Ubuntu, Genuine Linux, Ubuntu remix, Fedora Interface Sugar, Linpus Lite, SuSE Linux Enterprise, Mandriva, LinOS et Xandros.

Par ailleurs, Windows XP, qui devait disparaître le 30 juin 2008, a été maintenu en vente par Microsoft pour répondre à la demande des fabricants de netbooks. Windows CE, XP, mais aussi parfois Vista peuvent équiper des netbooks.

Enfin, les netbooks se conjuguent très souvent avec des offres de forfait 3G+ fournies par les opérateurs de téléphonie mobile. SFR ou Orange proposent des clés 3G et des abonnements spécifiques pour accompagner ces appareils. Il est vrai qu'à moins d'un kilo, et avec une si petite taille, ils accompagnent idéalement des travailleurs nomades. Et pour avoir accès à Internet partout en France, quoi de mieux que la 3G ?

Le netbook : un PC pour les professionnels ?

Les netbooks sont conçus pour des besoins bureautiques simples, tels que la navigation sur Internet, l'utilisation d'un traitement de texte, d'un tableur, d'un outil de présentation de diaporama. Il peut être également utilisé pour la lecture de fichiers multimédias. Il faudra donc que les besoins de l'utilisateur professionnel se limitent à ces usages.

Par ailleurs, si les claviers des netbooks permettent généralement de taper avec confort, les écrans sont souvent spartiates. D'où le besoin d'un écran complémentaire et conventionnel pour une utilisation au bureau par exemple. Et là, le coût de l'équipement augmente sensiblement. Cependant, certaines entreprises réfléchiraient à l'achat de mini-PC pour remplacer des portables classiques. Gartner prévoit qu'en 2010, les plus performants des netbooks seront en mesure de se comparer au bas de gamme des portables classiques.

Autour du même sujet