CES 2012 : BlackBerry PlayBook 2.0 officiellement dévoilé

Lors de la grand messe des technologies informatiques grand public, RIM devrait présenter officiellement la version 2 de sa tablette taillée pour les pros. Steve Ballmer de Microsoft, et Paul Otellini d'Intel sont annoncés parmi les speakers.

RIM avait annoncé vouloir reporter le lancement de la version 2.0 du BlackBerry PlayBook (initialement prévu fin 2011) en février 2012, et attendre le Mobile World Congress. Objectif affiché : se donner le temps de peaufiner son système et renforcer sa communauté de développeurs. Il faut dire que la tablette, conçue plutôt pour un usage professionnel, affiche des ventes plutôt décevantes : seuls 900 000 exemplaires ont été écoulés entre avril et novembre 2011. Sur le dernier trimestre, le groupe n'est parvenu à vendre que 150 000 tablettes malgré une politique de prix agressive (contre 11 millions pour l'iPad 2).

La version 2.0 du BlackBerry PlayBook OS est donc attendue au tournant par le marché. RIM doit notamment combler certains défauts, comme l'absence du push-mail – qui a pourtant fait la renommée de son smartphone Blackberry. Le groupe a d'ores et déjà mis en avant certaines évolutions : l'intégration de l'OS à son serveur de gestion de parc mobile (Blackberry Entreprise Server) ou la possibilité de faire tourner des applications Android - grâce à un nouveau compilateur (BlackBerry Packager for Android).

Qu'en est-il de la version 10 du BlackBerry OS ? Il semble désormais peu probable que cette nouvelle mouture soit au programme du CES. Le groupe préférant se concentrer pour l'instant sur les changements au sein son comité de direction (lire l'article 04/01/2012 : Une ex-dirigeante de la banque Royale du Canada au secours de RIM ?).


Lutte sans merci sur le terrain des processeurs mobiles



Mais, le CES devrait être le théâtre de bien d'autres annonces. Pour preuve la présence annoncées de plusieurs personnalités du secteur IT : Steve Ballmer de Microsoft, Paul Otellini d'Intel ou encore Dr. Paul Jacobs de Qualcomm. Le premier sera là pour évoquer les dernières nouveautés du Windows Phone et la présence de l'OS dans les derniers téléphones Nokia (notamment le Lumia).

Quant à Paul Otellini, il devrait mettre en avant l'apport des processeurs d'Intel dans les smartphones de dernière génération, au premier rang desquels les Google Phone lancés pour l'occasion par LG et Samsung avec ses puces Atom Medfield. Le possible lancement d'un smartphone Google / Motorola embarquant des processeurs ARM est également chuchoté par certains analystes.

Parmi les principaux concurrents d'Intel sur le terrain des processeurs mobiles, Qualcomm par la voix de son PDG  Dr. Paul Jacobs pourrait focaliser ses annonces sur ses processeurs ARM, qu'il tente désormais d'imposer dans les ordinateurs portables.

Reste que l'actualité du CES ne portera pas seulement sur les terminaux mobiles. Les technologies réseau seront également à l'honneur. En amont de l'événement, Broadcom a déjà donné le coup d'envoi de ses premières puces Wi-Fi 5G (mettant en œuvre le protocole 802.11ac, annoncé comme trois fois plus rapide que le 802.11n).

RIM / Blackberry