Les clés pour comprendre le Cloud Computing privé Les principales briques technologiques du Cloud privé

A l'instar des offres de Cloud Computing public, les offres de Cloud privé reposent sur quatre briques technologiques complémentaires et (presque) indissociables. Il s'agit de la virtualisation, des serveurs, du stockage et du réseau. Un ensemble de briques chapeauté par une cinquième, à savoir une solution d'administration et d'allocation dynamique des ressources virtuelles sous forme de services.

 

Pour les infrastructures réseaux, Cisco et Juniper se livrent une guerre sans pitié

En termes de technologies de virtualisation, on en retrouve principalement deux solutions dans les offres de Cloud privé. A savoir : les offres EMC-VMware (vSphere) et Microsoft (Hyper-V). Concernant les serveurs, tous les grands constructeurs répondent à l'appel du Cloud privé (HP, IBM, Dell mais aussi Fujitsu, Hitachi ou encore Nec), et il en est de même dans le stockage (EMC et NetApp en tête).

 

Pour ce qui est des infrastructures réseaux, là encore la guerre entre constructeurs/équipementiers se cristallise notamment autour d'un duel sans pitié que se livre Cisco Systems et Juniper Networks.

Si les entreprises ne peuvent (ou ne veulent) pas monter leur propre Cloud privé, elles pourront dès lors faire appel à un partenaire (fournisseur, hébergeur, infogéreur...) qui aura lui-même pu nouer des partenariats croisés avec d'autres acteurs du Cloud pour fournir une offre clé en mains au client final.

Datacenter