EMC et la tactique de la croissance externe pour dominer Avec RSA, EMC s'impose dans la sécurité

Pas rassasié après ces diversifications et nombreuses acquisitions, EMC annonce un nouveau rachat spectaculaire : en juin 2006, il s'offre le spécialiste de la gestion des accès et des identités, RSA, pour 2,1 milliards de dollars. Les revenus de RSA ne dépassent alors pas 320 millions de dollars. 

Art Coviello, P-DG de RSA devient Excecutive Vice President d'EMC et responsable de la nouvelle division sécurité. "SecureID de RSA, le best-seller de la marque, est utilisé pour sécuriser les accès distants aux réseaux des grands comptes et intéressera les clients d'EMC", prédit alors John Pescatore, un analyste de Gartner.

 

art coviello, p-dg de rsa est devenu t excecutive vice president d'emc et
Art Coviello, P-DG de RSA est devenu t Excecutive Vice President d'EMC et responsable de la nouvelle division sécurité. © EMC

Mariage stockage et sécurité

Après l'avoir stockée et gérée, EMC souhaite désormais sécuriser l'information. La stratégie de Joe Tucci s'inscrit en fait dans la continuité de la gestion du cycle de vie de l'infirmation.

Le mariage stockage et sécurité, à l'époque étonnant, était cependant dans l'ère du temps : le rapprochement entre EMC et RSA rappelle celui effectué 1 an et demi auparavant entre Symantec et Veritas.

EMC avait fait comprendre que de nouvelles opérations de croissances externes devaient nourrir sa nouvelle division sécurité. EMC acquiert d'abord dans la foulée Network Intelligence, éditeur notamment spécialisé dans la gestion d'événements.

Un an après en 2007, après avoir racheté plus d'une vingtaine de sociétés au cours des trois années précédentes, EMC rachète un partenaire, Verid : sa technologie d'authentification basée sur les connaissances viendra donner une nouvelle approche pour la vérification des identités.

"L'ajout de Verid marque une amélioration significative de l'engagement d'EMC - par le biais de sa division RSA - d'assurer la protection, la visibilité et l'accélération des entreprises à chaque étape du processus de vérification de l'utilisateur", annonce alors le communiqué. La même année, EMC s'empare de Valyd Software et solutions de sécurisation des données pour SGBD.

Si EMC a déjà les lauriers du Gartner pour son expertise dans le SIEM, il faudra attendre 2009 pour les avoir pour la suite de DLP.

Les banques en ligne de mire

RSA met alors le paquet pour adresser son offre aux banques. Le contexte est aussi porteur avec l'adoption complexe des normes PCI DSS. RSA cherche alors à s'imposer comme l'acteur incontournable pour accompagner les banques dans cette délicate transition. C'est donc aussi le contexte qui lui permettra d'annoncer alors de nombreuses signatures de contrats avec elles.

Si la gamme de solutions est alors déjà étoffée, une nouvelle pièce maitresse vient de compléter le catalogue de RSA : la suite dédiée au Data Loss prevention (prévention contre la fuite de données), qui sera commercialisée en 2008. Après Cisco, Microsoft annonce alors lui aussi nouer un partenariat avec RSA pour intégrer cette solution dans ses produits. Si EMC a déjà les lauriers du Gartner pour son expertise dans le SIEM, il faudra attendre 2009 pour les avoir pour la suite de DLP.

D'autres solutions faisant autorité garnissent le portefeuille de RSA, elles auront aussi contribué à imposé EMC comme un acteur incontournable dans certains domaines de la sécurité.

Stockage / Virtualisation