EMC et la tactique de la croissance externe pour dominer Avec VMware, EMC conquiert la virtualisation

En 2003, alors que le géant du stockage a déjà déboursé 3 milliards  pour s'offrir Legato Systems et Documentum, il remet le couvert en acquérant le spécialiste de la virtualisation VMware pour 635 millions de dollars.

Le nez creux de Joe Tucci

"VMware propose des produits centrés sur les serveurs, ce qui représente pour EMC un pas hors de son activité traditionnelle de stockage. Jusqu'à présent, la virtualisation des serveurs et du stockage étaient deux concepts distincts. Aujourd'hui, EMC accélère leur convergence", explique alors Joe Tucci.

Il aura une nouvelle fois du flair. Non seulement VMware va largement dominer le marché, mais sa technologie va se révéler essentielle pour des offres qui vont bouleverser l'IT quelques années plus tard : le Cloud Computing.

EMC commence par associer sa solution de copie de système de stockage, son fameux SRDF,  à celles de VMWare pour garantir la poursuite des activités, y compris suite à un sinistre obligeant à basculer sur un autre site.

En trois ans, VMWare a multiplié sa valeur par quinze

D'abord dédiée au système mainframe, la virtualisation s'étendra progressivement aux serveurs Unix puis aux machines encore plus modeste fonctionnant avec sur des processeurs Intel. En promettant de rassembler et piloter simplement des ressources hétérogènes mieux exploitées, VMware a des arguments de poids pour séduire les DSI.

En 2007, alors que Microsoft lance sa gamme de produits de virtualisation et que Citrix met la main sur Xen, la filiale d'EMC détient déjà environ 70 % du marché de la virtualisation. Cette même année, EMC décide d'ouvrir 10% du captal de sa filiale. Ce sera l'introduction en bourse la plus attendue depuis celle de Google.

 

avec vmware, emc a un atout maitre pour conquérir le marché du cloud computing.
Avec VMware, EMC a un atout maitre pour conquérir le marché du Cloud Computing. © iStockphoto 

Le 14 août 2007, le titre VMware est introduit à 29 dollars. A la clôture, l'action coute plus de 50 dollars. EMC lève 957 millions de dollars en ne vendant que 9% de sa filiale, achetée à 635 millions de dollars. En trois ans, VMWare a multiplié sa valeur par quinze .

Et aujourd'hui, sur les 14 milliards de dollars du chiffre d'affaires d'EMC en 2009, VMware en aura rapporté 2.

En route vers les nuages

La virtualisation étant la pierre angulaire du Cloud Computing, avec VMware  EMC a un atout maitre dans son jeu pour se tailler la part du lion dans un marché qui s'annonce prometteur. Sans compter que le stockage en est aussi un élément essentiel, comme le montrent les récentes ruées d'HP ou Dell pour acquérir des sociétés du secteur...  ...

Associé aux compétences de Cisco, le leader du stockage et de la virtualisation boucle la boucle : en 2009, EMC, VMware et Cisco s'associent dans la coalition VCE (Virtual Computing Environment) et fondent la société Arcadia pour proposer  leur offre packagé de Cloud Computing clé en main, baptisée vBlocks. A sa tête : Michael Capellas ex-PDG de Compaq, qui a indiqué fin 2010 avoir déjà 65 références. Le montant moyen des transactions  enregistrées par Arcadia s'élèvent à 2,5 millions de dollars. Elle aurait une croissance mensuelle de 40%.  

Stockage / Virtualisation