Machine à voter : la Californie attaque le constructeur ES&S

L'état américain attaque en justice le constructeur de machines à voter. Raison invoquée : ES&S aurait vendu à la Californie des appareils non-certifiés au niveau fédéral. Le plaignant demande 15 millions de dollars de dommages et intérêts. ES&S aurait vendu 972 modèles (AutoMark) non-autorisés à 5 contés (San Francisco, Colusa, Marin, Solano et Merced). En France, les machines à voter ES&S ont notamment été choisies par la ville d'Issy-Les-Moulineaux.

Juridique

Annonces Google