La Commission européenne négocie de nouvelles licences Microsoft

L'institution européenne aurait décidé de migrer vers Windows 7 sans appel d'offres, provoquant l'ire de la communauté Open Source.

Bruxelles a confirmé être en discussion avec l'éditeur de Redmond afin de renouveler des licences Windows. L'accord actuel de la Commission européenne avec Microsoft doit expirer le 31 mai. La Commission a donc décidé d'entamer des négociations avec le géant du logiciel, plutôt que d'organiser un appel d'offres public.

Une décision qui a évidemment suscité la controverse parmi les partisans de l'Open Source, même si les règles de l'Union européenne autoriseraient cette pratique, notamment si les nouvelles licences n'excèdent pas trois ans. Le contrat autoriserait donc la Commission à migrer vers Windows 7 sans l'obliger à passer par un appel d'offres. Les institutions européennes disposent de 36 000 ordinateurs de bureau.

Microsoft / Systèmes d'exploitation