1 an d'adresses IPv4 en Europe avant épuisement

Selon l'Afnic, il reste encore 7,8% des adresses dans le monde, mais certaines régions du globe frôlent la pénurie.

Dans son état des lieux des adresses IPv4 encore disponibles dans le monde, l'Afnic, association en charge du.fr, constate que le nombre d'adresses ipV4 se réduit comme peau de chagrin. L'Asie-Pacifique est la première région du monde touchée par la pénurie de ces adresses : le 4 février dernier, l'IANA - l'organisme de tutelle chargé de gérer l'espace d'adressage IP de réseau Internet - a délivré les deux derniers blocs d'adresses IPv4 à cette zone.

Quant à l'Europe, le Registre Internet Régional d'Europe dispose lui encore d'adresses IPv4 pour un an. "A l'instar de ce qui se passe en Asie, le RIR Europe va continuer à délivrer ces adresses mais sans doute en ralentir la fréquence", précise l'Afnic.

Plutôt que d'acheter à prix d'or des adresses IPv4, l'alternative à la pénurie des adresses IPv4 repose sur le déploiement d'IPv6. Ce nouveau protocole permettra d'allouer plus de 340 sextillions d'adresses. En 2009, les attributions pour des adresses IPv6 ont bondi de 30 % au sein des cinq registres Internet régionaux. (lire notre dossier sur Comment bien négocier son passage à IPv6, par Mohsen Souissi, Afnic)

Réseaux / IPv6