Facebook ne possédera bientôt plus ses processeurs

Le réseau social va adopter le modèle de la location. Dans l'idéal, Facebook voudrait pouvoir mettre à jour ses processeurs au moins tous les 18 mois.

Après les Softwares as a Service, bientôt les CPU as a Service ? Facebook vient en tout cas d'annoncer vouloir désormais ne plus acquérir, mais louer ses processeurs pour une période maximum d'un an et demi. Le modèle d'abonnement, ou de prix à l'année par cœur et cadence, est envisagé.

La mémoire DRAM et le contrôleur de réseau resteraient de leur côté en place pour des cycles plus longs. "Le plus difficile va être de séparer CPU et DRAM, mais des technologies capables de bien le faire se profilent déjà à l'horizon", analyse Frank Frankovsky, directeur du matériel chez Facebook. Selon ce responsable, les premiers tests devraient avoir lieu durant "la première moitié de 2013."

Pour mémoire, Facebook s'est fait une spécialité de communiquer sur ces projets et innovations en matière d'optimisation du matériel informatique. Le réseau social a d'ailleurs lancé l'Open Compute, initiative adaptant l'Open Source au matériel, et qui a pour but de partager les meilleures pratiques liées au matériel informatique. Depuis, la liste des géants de l'informatique ayant rejoint l'initiative ne cesse de s'allonger.

Serveurs / Facebook