RIM en pleine tempête juridique

Une plainte en class action a été déposée à l'encontre du fabricant de smartphones et de tablettes tactiles. Des actionnaires estiment avoir été induits en erreur sur son niveau d'activité prévisionnel.

Le capitalisme boursier est parfois cruel et RIM vient d'en faire les frais. Le constructeur du BlackBerry est en effet sous le coup d'une procédure judiciaire (de type class action) initiée par une partie de ses actionnaires. Que lui reprochent-ils ? De les avoir induits en erreur au cours des précédents mois, plus précisément au travers des communiqués institutionnels publiés entre le 16 décembre 2010 et le 28 avril 2011. Ces derniers n'auraient pas reflété les perspectives d'évolution négative de l'activité dans laquelle RIM semble être aujourd'hui engagé.

Selon Wedbush Securities, un analyste de marché, le fournisseur américain ne serait parvenu qu'à écouler 450 000 exemplaires de sa PlayBook. Il a du coup revu son estimation de ventes pour 2011 à 2,3 millions contre 3 millions précédemment. L'analyste a également sabré de 100 millions de dollars sa prévision de chiffre d'affaires pour 2011, à 5,1 milliards de dollars.

La plainte, déposée par le cabinet Holzer Holzer & Fistel devant la Cour du District Sud de New-York, n'effraie pas RIM qui assure vouloir "vigoureusement se défendre face à une class action sans fondement".

RIM / Juridique