La tête de lecture et ses aléas

une tête de lecture d'un disque dur, auscultée au microscope électronique.
Une tête de lecture d'un disque dur, auscultée au microscope électronique. © Guillaume Serries / Journal du Net

Une des causes majeures de casse des disques durs, ce sont les chocs, chutes et arrêts intempestifs en marche. En fonctionnement normal, la tête de lecture se situe à la hauteur de 1/10ème de l'épaisseur d'un cheveu du plateau.

En cas de choc, la tête de lecture percute le plateau, tournant à pleine vitesse, soit 5 400 ou 7 200 tours à la minute. Le choc crée le plus souvent un véritable trou sur le plateau, la tête de lecture traversant parfois ce dernier de part en part.

Dès lors, il est impossible de retrouver les données sur les secteurs du disque attaqués par la tête de lecture.

Les techniciens de Kroll Ontrack vont cependant changer la tête de lecture endommagée, et tenter de récupérer les données qui n'ont pas subi d'accident physique.