Veritas verse 30 millions de dollars à la SEC

Le spécialiste du stockage acquis en 2005 par Symantec va verser une pénalité de 30 millions de dollars pour avoir falsifié ses comptes de résultats entre 2000 et 2003. L'information a été dévoilée par la commission de bourse américaine (SEC) mercredi. La société est également accusée de fraude concernant une transaction réalisée en 2000 avec AOL. Les responsables de Veritas n'ont ni reconnu, ni nié les faits.

Juridique / SEC