Virtualisation de serveurs : VMware lâche VSphere 5

Taillée pour le Cloud et une utilisation en centres de données, la dernière version du logiciel de virtualisation de serveurs VSphere 5 s'accompagne de 200 nouveautés. L'introduction de son nouveau mode de tarification vRAM ne fait pas que des heureux.

La nouvelle version de virtualisation de serveurs de VMware s'accompagne d'un flot de quelque 200 nouveautés. Parmi elles, on trouve un format de machine virtuelle assurant le support des graphismes 3D pour Windows Aero, des terminaux USB 3.0, ou encore des serveurs Apple XServe Snow Leopard.

VSphere 5, dont le lancement interviendra d'ici septembre, est capable de gérer jusqu'à 32 processeurs virtuels pour un total d'1 To de mémoire par machine virtuelle et près d'1 million d'entrées/sorties par seconde. Des performances qui éclipsent de loin les caractéristiques de la précédente mouture, VSphre 4.1 (8 processeurs virtuels, 256 Gb de mémoire et 300 000 I/O par seconde).

En termes de coût, si aucune modification de prix de licence processeur n'a été effectuée (2 845 dollars dans sa version Standard contre 3 995 dollars dans la version Enterprise Plus), une facturation complémentaire liée à la quantité de vRAM a été introduite. Si VMware met en avant le fait que les limitations en termes de coeurs physiques processeurs et de mémoire ont été supprimées, certains utilisateurs se plaignent d'une augmentation élevée du coût global du service fourni par VSphere 5. 
 

Serveurs / Virtualisation