Confidentiel : Bandsquare lève 265 000 euros et ouvre sa plateforme aux artistes

La plateforme de concerts participatifs permettra dès mi-septembre à n'importe quel artiste de s'inscrire pour organiser sa tournée en fonction de la demande.

Bandsquare vient de boucler sa première levée de fonds d'un montant de 265 000 euros auprès de business angels. Parmi eux, Sébastien Forest, fondateur d'Alloresto, ainsi que des producteurs et managers d'artistes. Bandsquare permet aux internautes de suggérer eux-mêmes un concert ou spectacle dans leur ville puis d'acheter leurs places en préventes une fois le nombre suffisant de votants atteint. Très pratique pour les artistes, qui sont assurés de remplir les salles avant d'engager des frais et de fixer la date de leur représentation.

Ouverture à tous les artistes mi-septembre

La plateforme recense aujourd'hui une trentaine d'artistes, tous recrutés par la fondatrice, Chloé Julien : Tryo, Ben L’Oncle Soul, L.E.J, Youssoupha, Michaël Grégorio, IGIT, Kévin Razy, Arnaud Ducret, Ez3kiel, Astonvilla, Opé Smith, Vincent Dedienne… Une quarantaine de représentations ont eu lieu depuis octobre dernier. Mais à partir de mi-septembre, la plateforme va s'ouvrir en self-service pour les artistes : ils n'auront plus à contacter l'équipe de Bandsquare pour s'inscrire. La procédure sera entièrement automatisée, en mode Saas. "L'objectif est de ne plus référencer uniquement des artistes très connus", explique Chloé Julien.

Export des mails, outil d'emailing....

Un abonnement freemium va voir le jour à cette occasion. Le mode payant, facturé 250 euros par an, ouvrira de nouvelles fonctionnalités aux artistes : export des emails des fans, outil clé en main pour gérer l'emailing autour de la tournée… Autre nouveauté : les festivals pourront désormais utiliser Bandsquare pour soumettre au choix du public leur programmation.

Chloé Julien. © Bandsquare

Cap sur les Etats-Unis

Surtout, Bansquare compte s'internationaliser rapidement. D'abord, en permettant à des artistes Français de planifier leur tournée internationale. Ensuite, en commençant à recruter des Américains. Le passage de Bandsquare dans l'incubateur américain BlackBox Connect a d'ailleurs permis à la jeune pousse de nouer des premiers contacts outre-Atlantique. "Nous devons nous attaquer au plus vite aux Etats-Unis, car des concurrents sérieux, qui sont au même stade que le nôtre, s'y trouvent déjà, analyse Chloé Julien. C'est le moment d'attraper le marché."

Audiences qualifiées : idéal pour le merchandising

Si Bandsquare est avant tout un outil d'organisation de spectacles –la jeune pousse se rémunère d'ailleurs en prenant une commission sur les billets achetés sur la plateforme, la start-up se revendique également comme un outil marketing au service des artistes et producteurs. "Nous avons récolté beaucoup de data et constitué des audiences qualifiées qui vont permettre aux artistes de vendre d'autres produits (merchandising, sessions live, rencontres…), sur lesquels nous prendrons aussi une commission", détaille Chloé Julien. Ces ventes annexes débuteront en 2016.

Bandsquare compte aujourd'hui cinq collaborateurs, parmi lesquels la récente recrue Esther Levi, ex-responsable des partenariats et du développement de la billetterie Digitick. Les fonds levés seront investis à 80% dans le recrutement, 20% pour le développement international. La start-up, passée par l'accélérateur de Numa, est aussi lauréate de 101projets.

Levée de fonds