Le Même en Mieux : l'extension qui s'attaque à la SNCF et à Amazon

Blablacar ou Trocdestrains plutôt que la SNCF, FairBooking plutôt que Booking.com… Le Même en Mieux met en avant des alternatives moins chères, plus pratiques ou plus équitables.

Imaginez chercher un billet de train Paris-Nantes sur Voyages-SNCF.com, hésiter entre un TGV à 80 ou 90 euros… Et voir apparaître, en bas de votre écran, un petit onglet "Le Même en Mieux" vous indiquant avoir trouvé six offres alternatives sur quatre sites : des billets d'occasion à 30 euros sur TrocTrains, un covoiturage sur Blablacar à 18 euros, et des billets de bus sur OUIbus (qui appartient également au groupe SNCF) à 19 euros. C'est ce que propose l'extension Le Même en Mieux, lancée début 2015 en version bêta et disponible sur Chrome et Firefox depuis l'été.

Elle s'est d'abord attaquée au site de la SNCF, "parce que le site est extrêmement visité et que le panier moyen y est élevé", explique Maarten Samson, fondateur et CEO. Mais la start-up compte bien proposer de nombreuses alternatives aux plus gros sites e-commerce en proposant de recourir à la place aux services de challengers, selon les critères de l'utilisateur. Cela peut être le prix, bien sûr, mais aussi le temps de trajet, la praticité ou même la volonté d'acheter chez un petit commerçant, par exemple. Le Même en Mieux a ainsi ajouté le marché du livre à son extension cet été, en axant l'alternative sur "l'éthique et le pratique" : plutôt que d'acheter son livre sur Amazon, l'utilisateur se voit proposer une librairie proche de chez lui, via la plateforme Placedeslibraires.com.

Maarten Samson, CEO. © Le Même en Mieux

Prochaine étape ? Couvrir Hotel.com et Booking.com, en proposant à la place des nuits d'hôtels sur Fairbooking : les chambres y sont au même prix, mais la réservation se fait en direct. Pas de commission imposée aux hôteliers, donc, comme sur les autres plateformes. Pour intéresser les clients, les hôteliers proposent un avantage (petit-déjeuner offert, par exemple).

Pas d'alternative à Blablacar

Pour l'instant, si Le Même en Mieux propose du covoiturage ou du troc de billets de train sur Voyages-SNCF.com, l'extension ne va pas jusqu'à proposer du troc de billets lorsque l'utilisateur est sur Blablacar. Seul le plus gros est challengé par les nouveaux entrants. Il faut dire que Blablacar, comme Trocdestrains, a accepté de donner accès à ses données. "On leur a dit qu'on ne proposerait probablement pas d'alternative à leur propre site dans les deux années à venir", raconte Maarten Samson.

Monétiser comme un programme d'affiliation

Surtout, Blablacar est pour l'instant l'un des seuls partenaires à monétiser l'extension. Seuls les sites "challengers" ayant un programme d'affiliation sont mis à contribution, soit uniquement Blablacar pour l'instant. "On prend a minima le tarif du programme d'affiliation", explique le CEO. La start-up basée à Bordeaux compte en fait surtout se monétiser sur ses prochains déploiements dans le voyage puis l'électroménager ou les produits high-tech. Pas question par contre de s'ouvrir à la publicité : "jamais un annonceur n'aura d'influence sur notre extension, assure Maarten Samson. Pour garantir la transparence sur les actes de recommandations, on explique comment marche notre extension sur notre site."

Objectif : 20 000 utilisateurs dans six mois

2 000 personnes utilisent l'extension toutes les semaines. La start-up espère passer la barre des 20 000 utilisateurs dans les six mois. Elle proposera bientôt à ses utilisateurs, lorsqu'ils passent par l'extension pour acheter un livre, un billet de train ou une nuit d'hôtel, de le partager sur les réseaux sociaux. "On peut imaginer que les utilisateurs seront fiers de dire qu'ils ont acheté leur livre à la librairie locale plutôt que sur Amazon", note le CEO qui espère ainsi booster sa croissance.

Un service de recommandation pour les éditeurs

Le Même en Mieux va se lancer parallèlement sur deux grands chantiers. D'abord, un service de recommandation d'alternatives sur demande de l'utilisateur pour n'importe quel produit et n'importe quel site. Un service de conciergerie répondra dans les 24 heures. Objectif, pour la start-up : savoir quels sont les produits pour lesquels les internautes recherchent le plus une alternative. "Nous pourrons ensuite rencontrer les gens du secteur et leur parler de nous", explique le CEO. Le Même en Mieux travaille aussi sur un service de recommandation destiné aux éditeurs indépendants. "Par exemple, l'UFC-Que Choisir pourrait proposer des fiches conseils sur des produits", imagine Maarten Samson. 

SNCF / Blablacar