Confidentiel : Koober lève 200 000 euros pour vous faire gagner du temps

Grâce aux fonds levés, la start-up collaborative de résumés de livres va pouvoir lancer son application mobile et accélérer son développement.

Les Français lisent de moins en moins : leur temps de lecture hebdomadaire est passé de 5h48 en 2011 à 5h28 en 2013, et le budget annuel dédié à l'achat de livres de 94,60 euros à 81,20 euros. 58% d'entre eux évoquent un "manque de temps". Pour s'adapter à cette évolution, Koober a lancé une plateforme collaborative qui regroupe des formats compressés de livres, baptisés "koobs". Ces résumés à lire en moins de trente minutes restituent les idées principales d'ouvrages du domaine de la non-fiction, du dernier Thomas Piketty ou Emmanuel Todd en passant par "Moi, Malala" ou "Les Sorcières de Salem". Tous les "koobs" sont validés par un comité de lecture pour en assurer la qualité.

Légende par défaut © Koober

Koober vient de boucler une levée de fonds de 200 000 euros auprès de business angels pour lancer son application mobile avant la fin du mois d'octobre. La start-up est accompagnée par D-Incubator, l'incubateur de l'Université Paris Dauphine.

Affiliation et partage des revenus

Fondé en octobre 2014 par Alexandre Bruneau, Alexandre Mulliez et Guillaume Lacroix, Koober repose sur un modèle de partage des revenus : la plateforme reverse 50% de droits d'auteurs aux utilisateurs qui vendent leurs résumés -en général, ils coûtent deux ou trois euros. Par ailleurs, Koober propose aux utilisateurs d'acheter les livres résumés en les redirigeant sur Amazon. "Notre objectif est d’accompagner les sorties, et d’augmenter les ventes, assurent les cofondateurs qui se défendent de cannibaliser les ventes de livres. Certains lecteurs s’intéresseront au simple résumé, quand d’autres achèteront par la suite l’intégralité du livre."

Levée de fonds / Business angel