Confidentiel : Imoxo lève 540 000 euros pour commercialiser de l'immobilier aux enchères

La start-up qui permet d'acheter et de vendre un bien immobilier aux enchères a déjà signé un partenariat avec Foncia.

Imoxo vient de boucler une première levée de fonds de 540 000 euros auprès du business angel et pionnier du Web Jacques-Hervé Roubert, ex-CEO de Nurun et de deux investisseurs. La start-up fondée en janvier 2015 et lancée mi-septembre par Marie Foucher-Créteau et Stanislas Wargny permet de mettre un logement aux enchères ou d'en acheter un. La plateforme se monétise via des abonnements souscrits par les agents immobiliers, de quelques centaines d'euros par mois.

Stanislas Wargny et Marie Foucher-Créteau, cofondateurs. © Imoxo

Les agents inscrits peuvent organiser des enchères sur Imoxo. Par leur biais, le vendeur présente son bien avec une mise à prix. Pendant quatre semaines, le bien est mis en ligne sur Imoxo et relayé par l'agence sur les sites d'annonces classiques, et les potentiels acquéreurs prennent connaissance de la documentation en ligne. Ils peuvent visiter le bien et doivent, s'ils sont intéressés, obtenir un agrément en prouvant le sérieux de leur dossier auprès de l'agent pour pouvoir participer aux enchères. A l'ouverture des enchères, qui durent 48 heures maximum, les acquéreurs potentiels formulent leurs offres en ligne –puis peuvent les rehausser en fonction de la concurrence. A l'issue du processus, l'agent présente un rapport détaillé au vendeur qui décide ou non de concrétiser la vente.

A terme, 10 à 20% des transactions immobilières aux enchères ?

Imoxo a déjà signé un partenariat avec Foncia, qui teste la solution en Ile-de-France, et est en discussions avec tous les autres grands réseaux d'agents immobiliers. En un mois et demi, Imoxo a signé 40 agences clientes indépendantes. Imoxo, qui a rejoint le mois dernier le Village by CA, pépinière du Crédit Agricole, emploie cinq collaborateurs et va utiliser les fonds levés pour recruter davantage et évangéliser. "Nous sommes convaincus qu'à terme les enchères représenteront 10 à 20% des transactions immobilières", assure Stanislas Wargny, cofondateur. La start-up est la première à se lancer sur le créneau en France.

 

A lire aussi sur le JDN :

 

Levée de fonds / Enchères