Pitch The Angels : découvrez la nouvelle émission du JDN

12 entrepreneurs vont pitcher devant un jury composé de trois stars de l'écosystème tech pour remporter "Pitch The Angels". Qui va s'attirer les faveurs d'Anne-Laure Constanza, Patrick Robin, et Jean-David Chamboredon ?

Un pitch, une série de questions-réponses, un débat : les candidats de Pitch The Angels, la nouvelle émission du JDN diffusée à partir du 7 décembre, auront une dizaine de minutes pour convaincre un jury composé d'experts de l'écosystème tech que leur projet vaut la peine d'y investir. Pour cela, ils devront défendre leur business model, décrypter leur cible, dévoiler leurs besoins en financement et défendre leur équipe.

Douze semaines de compétition

Douze candidats CEO de start-up innovantes early stage se succèderont chaque semaine pendant trois mois pour défendre leur société devant les trois membres du jury. Lesquels disposent chacun d'une enveloppe globale de deux millions d'euros virtuels à répartir entre les jeunes pousses selon la qualité de leur projet, à la fin de chaque pitch. Au terme des douze semaines, la start-up ayant réussi à lever le plus auprès du jury remportera le concours Pitch The Angels et recevra 15 000 euros d'espaces publicitaires sur les sites de CCM Benchmark, éditeur du JDN.

Fintech, foodtech, e-marketing...

Plateforme Web, plugin, objets connectés ; fintech, foodtech, musique, e-marketing...  Les douze candidats ont été sélectionnés par le JDN dans des secteurs extrêmement variés du numérique. Ils sont encore en phase d'amorçage et cherchent bien souvent à boucler leur première levée de fonds. Pour certains, Pitch The Angels sera même la première étape de leur futur road-show auprès des VC de la place parisienne...

Pour juger les candidats, un jury composé de trois stars de l'écosystème tech parisien. Jean-David Chamboredon, CEO d'Isai, le fonds d'investissement des entrepreneurs d'Internet cofondé par Pierre Kosciusko-Morizet (PriceMinister) et Geoffroy Roux de Bézieux (Omea Telecom), notamment, apportera son expertise d'investisseur. Anne-Laure Constanza, fondatrice et présidente d'Envie de Fraises, challengera les candidats grâce à son expérience d'entrepreneuse. Patrick Robin, managing partner chez Avolta Partners, s'appuiera sur sa triple-casquette d'entrepreneur, de leveur de fonds et de business angel pour évaluer les projets.

Isai / Patrick Robin