Exclu JDN : Openoox lève 1 million d'euros pour son gestionnaire de favoris

Le moteur de favoris lancé début 2015 par Denys Chalumeau sortira sa version officielle en janvier 2016 pour le CES de Las Vegas.

Openoox, fondée en novembre 2014 par Julien Danjon et Denys Chalumeau, boucle une tour de table d'un million d'euros auprès de ses investisseurs historiques et de trois célèbres business angels : Pierre Kosciusko-Morizet (Priceminister, Isai), Marc Simoncini (Meetic, Sensee) et Denys Chalumeau lui-même (Seloger, Billetreduc, Promovacances), qui raccroche sa casquette opérationnelle pour laisser les rennes au tandem dirigeant, composé par Julien Danjon et Lorenzo Nuccio.

Gratuit, le service permet de conserver et d'organiser par simple glisser-déposer ses sites, articles et vidéos favoris, désignés comme des Oox. L'utilisateur peut ensuite les retrouver via un moteur de recherche privé personnalisable et accessible partout, le cloud Openoox étant multi-écrans et compatible avec tous les OS et navigateurs. Il est également possible de partager ses sélections, de suivre celles d'autres utilisateurs, ou de demander à "Steve" (qui ressemble beaucoup à Jobs) des liens similaires à ceux qu'on lui soumet. Le tout forme une page d'accueil qui rassemble les moteurs de recherche préférés de l'utilisateur (Google, Yahoo), le moteur privé pour rechercher dans les Oox, les centres d'intérêt classés par dossier, bien entendu les Oox eux-mêmes et de multiples autres fonctionnalités.

Un service complémentaire à Google et Faceook

"L'un des enjeux du Web est aujourd'hui la gestion de la navigation et de la curation de nos contenus, explique Denys Chalumeau. Les géants comme Google ou Facebook sont d'ailleurs en quête de solutions et d'alternatives pour conquérir ce marché. Mais aucun des deux ne peut y parvenir puisqu'ils empiètent sur les usages de l'autre. Openoox a une longueur d'avance et propose déjà un outil universel et complémentaire aux réseaux existants sans chercher à se substituer à leur utilisation. Openoox apporte une solution efficace avec un service qui facilite considérablement la vie des internautes".

Forte de cette levée de fonds, la start-up entant finaliser la version officielle de sa solution pour la lancer en janvier 2016 lors du CES de Las Vegas. Une exposition qui l'aidera également à accélérer son développement international, Openoox étant déjà utilisé dans environ 150 pays. Après plusieurs mois de fonctionnement, ses utilisateurs ont déjà mémorisé plus de 300 000 Oox.

 

Levée de fonds