Extens, un nouveau fonds d'investissement dédié à l'e-santé

Créé par Arnaud Houette et Quentin Jacomet, Extens investira des tickets de 1 à 7 millions d'euros dans des start-up éditrices de logiciels hospitaliers et de solutions autour du patient connecté.

Un fonds d'investissement entièrement consacré au secteur de l'e-santé vient de voir le jour. Extens, qui prépare un premier closing pour cet été et vise un objectif final de 50 millions d'euros, investira des tickets de 1 à 7 millions d'euros dans une douzaine de start-up rentables ou proches de l'être, enregistrant des chiffres d'affaires supérieurs à 1 million d'euros. Son cœur de cible : les logiciels hospitaliers et les logiciels métier destinés aux professionnels de santé, mais également les solutions d'accompagnement des soins à domicile ou en mobilité.

A sa tête, Arnaud Houette, ex président de l'éditeur de logiciels hospitaliers Capsule Technologie, et Quentin Jacomet, auparavant directeur chez Turenne Capital. C'est donc aussi dans l'esprit de l'actuelle tendance des fonds d'entrepreneurs, qui apportent à leurs participations un véritable accompagnement, que les deux hommes ont il y a quelques mois fondé Pegasus Development, qui prend aujourd'hui le nom d'Extens pour son lancement officiel. Il accueillera principalement à son portefeuille des sociétés françaises et se positionnera de façon opportuniste en Europe de l'Ouest.

Extens évalue son marché cible à un millier de sociétés, dont 200 en France. L'informatisation des systèmes de santé pesait selon lui 15 milliards d'euros en Europe en 2012, dominé par le Royaume-Uni (3,5 milliards), l'Allemagne (3 milliards) et la France (2 milliards). Parmi les segments les plus en croissance figurent en particulier les systèmes d'information clinique, les dossiers et applications patient, ainsi que la télémédecine.

Les prises en charge à domicile nécessitent de nouveaux outils

Selon Quentin Jacomet, cette croissance est soutenue par toute une série de facteurs. "Avec l'accroissement de la population dépendante et le développement des maladies chroniques, de plus en plus de personnes doivent être prises en charge à domicile, ce qui génère des besoins logiciels en matière de télémédecine, télésanté, téléassistance... De plus, la désertification médicale peut par exemple conduire à mettre en place des systèmes de téléconsultation entre médecins, qui permettent au médecin traitant de solliciter pour son patient l'avis d'un spécialiste à distance. Enfin, le déploiement d'infrastructures IT dans les centres de soins et l'adoption des nouvelles technologies par les professionnels de santé apportent des gains de productivité considérables, en déchargeant les personnels des tâches administratives ou logistiques pour leur permettre de se concentrer sur les soins."

Ce contexte favorable aux acteurs proposant des solutions à destination des hôpitaux, cabinets médicaux, laboratoires d'analyses, pharmacies ou patients en font par conséquent de très bonnes cibles d'investissement. Extens entend les sélectionner sur leur potentiel de création de valeur via le développement de leur offre, leur expansion géographique - américaine en particulier- ou la mise en œuvre de partenariats stratégiques.

Fonds d'investissement