Magic Leap, l'étonnante start-up dans laquelle Google investit des millions

Magic Leap Oubliez tout ce que vous savez sur la 3D et découvrez cette jeune entreprise qui risque bien de révolutionner le domaine.

Google, ainsi qu'un autre investisseur majeur, Andreessen Horowitz, auraient investi 500 millions de dollars dans une nouvelle entreprise de réalité cinématographique baptisée Magic Leap, si l'on en croit Liz Gannes et Peter Kafka, journalistes pour Re/code.

Magic Leap se définit elle-même comme étant "une start-up de réalité virtuelle cherchant à développer les interactions entre l'être humain et l'ordinateur" ; et elle a clôt une première levée de fonds d'un montant de 50 millions de dollars au mois de février. La société travaille actuellement sur un nouveau système de réalité virtuelle augmentée – qui aboutira à une expérience 3D plus réaliste que toutes celles effectuées à ce jour. Au lieu de créer une immersion dans un monde virtuel séparé du monde réel, comme avec le casque créé par Oculus Rift VR (que Facebook a racheté pour 2 milliards de dollars plus tôt cette année), Magic Leap établira des "sculptures lumineuses en 3D" dans l'environnement qui nous entoure, grâce à une combinaison entre équipement, programme et logiciel informatiques". Faites-vous une idée de ce concept sur le site Web de l'entreprise ; admirez la vidéo d'un petit éléphant qui s'envole d'entre les mains d'un individu bien réel.

Rony Abovitz, fondateur et directeur général de Magic Leap, a confié au South Florida Business Journal qu'il souhaitait que cette technologie ne soit pas associée à la réalité virtuelle ou augmentée que les gens connaissent actuellement. "Il s'agit d'un nouveau mode d'interaction entre l'homme et l'ordinateur", a-t-il affirmé. Le concept de Magic Leap consiste à projeter des images en haute-résolution dans votre champ de vision, vraisemblablement à l'aide d'une paire de lunettes, si l'on en croit les détails communiqués récemment dans un article du New York Times. Pour Rony Abowitz, ce système pourrait être utile aux utilisateurs dans leur quotidien, pas seulement pour jouer aux jeux vidéo. D'après son site Internet, l'entreprise ambitionnerait également d'avoir une visée éducative.

image2
"Plutôt que de rendre les machines plus intelligentes, ne vaudrait-il pas mieux rendre les gens plus brillants ?" © Magic Leap

"Notre technologie a pour but de libérer l'étincelle créative dissimulée au fond de chacun d'entre nous", a décrété Rony Abovitz à la presse. Selon lui, la plupart des gens sont convaincus que le concept de Magic Leap a 50 ans davance. "Les gens vont être réellement époustouflés !"

Magic Leap a conclu un partenariat avec Weta Workshop, l'équipe d'effets spéciaux qui se cache derrière Le Seigneur des Anneaux ou Le Hobbit. Les deux sociétés travaillent de concert sur de multiples projets, et un détachement de Magic Leap est même intégré à Weta en Nouvelle Zélande. Son fondateur, Richard Taylor, en est aux commandes. On sent l'inclination de Magic Leap pour le fantastique sur son site Web : 

Une application baptisée "Hour Blue", constitue l'un des projets sur lesquels les deux sociétés travaillaient ensemble. Elle permettait aux utilisateurs d'interagir avec une réalité augmentée appelée "speakbot". Depuis lors, Rony Abovitz a qualifié l'application de "tentative avortée", au vue du projet actuel de la société.

Avant de créer Magic Leap, Rony Abovitz avait fondé une entreprise de robotique chirurgicale appelée MAKO, vendue pour 1,65 milliard de dollars et qu'il décrit à présent comme "l'arrivée des droïds de Star Wars dans la vie réelle pour améliorer le quotidien des équipes médicales".

Magic Leap possède de nombreux brevets : gants tactiles destinés à l'interaction homme-ordinateur, dispositif de balayage en très haute-résolution, système 3D fonctionnant à l'aide d'un projecteur à réseau réflecteur de guide d'ondes, mécanisme qui permet à un ou plusieurs individus d'interagir avec un environnement de réalité augmentée et enfin casque doté d'un système optique. Mais l'atout majeur de Magic Leap réside dans sa technologie. Elle sera bien plus naturelle que toutes celles disponibles sur le marché. Nul besoin de porter de lunettes ridicules. "Il est remarquable d'observer la réaction positive du corps humain vis-à-vis de la technologie lorsque celle-ci respecte la biologie, révèle Rony Abovitz. Des expériences réellement magiques sont ainsi rendues possibles".

image3
"La plupart d'entre nous ont conscience qu'un monde dans lequel évolueraient dragons, licornes, elfes et fées serait un monde meilleur." © Magic Leap

Pour l'heure, l'entreprise est basée à Hollywood, en Floride, et son dirigeant a déclaré qu'il comptait y demeurer malgré l'influence de la Silicon Valley et de Boston, jusqu'à atteindre la taille d'une société telle qu'Apple. Depuis son lancement en 2011, Magic Leap a franchi le cap des 100 employés, parmi lesquels le célèbre vendeur Brian Wallace, qui a expliqué que "voir les produits de Magic Leap en action avait constitué l'un des moments les plus forts de son existence".

Un autre salarié, Graeme Devine, développeur de jeux vidéo, a révélé à Polygon que la technologie de l'entreprise l'avait épatée la première fois qu'il en a eu connaissance : "J'ai visité les bureaux et j'y ai découvert des choses que je jugeais impossibles. J'aime croire que je m'y connais dans ce domaine et je suis difficilement impressionnable. J'ai travaillé chez Apple, mais lorsque j'ai constaté ce dont Magic Leap était capable, je me suis immédiatement écrié 'Comment puis-je y contribuer ?'"

La personnalité de Rony Abovitz est fascinante. En 2013, il a réalisé un spectacle étrange intitulé "The Synthesis of Imagination at TEDXSarasota". Au cours d'une interprétation singulière, il est apparu déguisé en cosmonaute aux côtés de deux créatures poilues. "Quelques pas maladroits pour moi, un bond magique pour l'humanité", a-t-il entonné. Les créatures, appelées "Shaggles", ont été créées par Travis Boatright Design et inspirées de la série humoristique de la société, "Magic Leapers".


Article de Jillian D'Onfro, Traduction de Floriane Wittner, JDN

 Voir l'article original : Here's Everything We Know About Magic Leap, The Crazy-Sounding Startup Google Might Invest Hundreds Of Millions In

Autour du même sujet