Thomas Pawlowski (Adopteunmec.com) "Adopteunmec ouvrira une boutique itinérante à Paris le 11 septembre"

Adopteunmec.com a fait son trou dans le secteur de la rencontre grâce à sa communication décalée. Elle ouvre mardi un magasin où elle proposera des hommes... à adopter.

JDN. Où en est AdopteunMec aujourd'hui ?

Thomas Pawlowski. Après quatre années d'existence, nous totalisons près de 4.7 millions d'inscrits sur le site. La société emploie aujourd'hui une trentaine de personne. Nous sommes leader sur les 18-35 ans, qui représentent 86% de nos utilisateurs et nous comptons entre 2.1 et 2.5 millions de visiteurs uniques par mois (outil de mesure interne, ndlr). Nos applications iOS et android ont été téléchargées près de 600 000 fois. Pour vous donner une idée, près de 20 millions de messages sont échangés sur le site chaque mois et nous comptons 7 200 nouveaux inscrits chaque jour.

 

Comment expliquez-vous votre succès sur un marché aussi concurrentiel que le dating ?

Adopteunmec donne pleinement le pouvoir aux filles et celles-ci apprécient le fait de ne pas être dérangées par n'importe qui, puisque ce sont elles qui choisissent avec qui elles souhaitent discuter. Autre élément important, il existe une brique communautaire et sociale qu'on ne retrouve pas sur les autres sites de dating avec par exemple la possibilité pour les filles de communiquer entre elles. Il arrive ainsi régulièrement que des amies se connectent à plusieurs sur le site et s'organisent des soirées "AdopteUnMec" entre copines.

 

Adopteunmec a donc réussi à décomplexer la rencontre en ligne ?

A l'inverse des autres sites de dating, nos utilisateurs assument pleinement d'être membre du site, il y a même un coté branché à être inscrit sur notre site. Nous comptons ainsi près 137 000 fans sur notre page Facebook, aucun de nos concurrents ne peut en dire autant. Enfin, nous ne faisons pas culpabiliser nos membres sur leur célibat, nous nous voyons avant tout comme un moyen de divertissement. Adoptunemec.com a un coté fun et décalé qui plait à nos inscrits. 

 

Qui sont vos utilisateurs ?

Nous comptons une part égale d'hommes et de femmes et nous faisons tout pour maintenir cette parité. Par exemple, si pendant une période la part des hommes devient supérieur alors nous allons mener des actions marketing sur la cible féminine et vice-versa. L'âge moyen sur le site est de 30 ans. 47% des utilisateurs qui nous quittent le font car ils ont rencontré quelqu'un grâce au site.

 

Un mot sur votre chiffre d'affaires ?

Nous avons réalisé, entre Avril 2011 et avril 2012, près de 9,4 millions d'euros de chiffre d'affaires, soit une augmentation de 237% par rapport à l'année précédente. Nous visons 15 millions d'euros l'an prochain.

 

Quels étaient les objectifs de votre campagne TV lancée récemment, et quelle était sa cible?

Toute notre communication est systématiquement centrée autour de la cible féminine, c'est pour cette raison que nous ne montrons jamais de femme dans nos publicités. L'idée de la campagne TV était de montrer notre coté décalé, nous avons donc décidé de parodier les publicités de l'Oréal en remplaçant les produits cosmétiques par des Hommes. Cette campagne a été réalisée en interne avec l'aide de la société de production 64 Millièmes et en faisant appel à l'actrice Lucienne (cf : connue pour ses apparitions dans l'émission 'Le Petit Journal', ndlr).

 

Combien a couté cette campagne ?

Nous avons mené une campagne Tv-Web-Affichage qui s'est étalée entre juin et aout pour laquelle nous avons dépensé près de 1 million d'euros. Il il y a peine un an, nous n'avions encore jamais communiqué sur un seul media.

 

Quelles ont été les retombées ?

Comme prévu, notre campagne, Tv et affichage, a beaucoup fait couler d'encre, notamment sur ce coté second degré avec "adopte un roux" ou "adopte une personne de petite taille". Nous avons été mentionné dans un certain nombre de journaux et surtout nous avons été nous même parodié dans Les Guignols de l'Info sur Canal+. Cette campagne nous a permis de gagner 30% d'utilisateurs en plus en juillet et en aout.

 

Vous comptez ouvrir une boutique Adopteunmec, qu'allez-vous vendre exactement ?

L'histoire autour de ces boutiques est en fait assez amusante puisqu'à l'origine nous avions annoncé en avril à plusieurs journalistes, sous forme de blague, la création d'une boutique où des hommes seraient mis à disposition des femmes dans des boites. Un peu à l'instar de produits de consommation. Beaucoup y ont cru alors qu'il s'agissait en fait d'une fausse annonce. Nous avons donc finalement décidé de l'ouvrir pour de vrai, l'ouverture est prévue à Paris le 11 septembre prochain.

 

Quelle sera le concept de cette boutique ?

Il s'agira d'une boutique éphémère sur deux étages qui servira de point de rencontre pour nos utilisateurs. On trouvera effectivement des hommes disposés dans des boites et les femmes présentes ce jour là pourront faire leurs courses en choisissant parmi les 300 profils d'hommes que nous avons reçus pour l'occasion. Cette boutique itinérante ira ensuite à Bruxelles, à Lausanne, à Lyon, à Toulouse avant de revenir à Paris.

 

Où en êtes-vous sur le plan international ?

Avant l'année dernière nous nous étions très peu intéressés à l'international. Nous avons commencé à nous étendre en Suisse et en Belgique où nous avons déjà un nombre conséquent d'utilisateurs. Nous testons actuellement les marchés Italien et Espagnol où nous avançons lentement mais surement.

 

Quels sont vos objectifs pour le futur ? Avez-vous reçu des offres de rachat ?

Nous recevons régulièrement des propositions de rachat que nous déclinons car ce n'est pas à l'ordre du jour. Pour ce qui est de nos objectifs, nous voudrions réussir dans un pays étranger avant fin 2013. Concernant l'équipe, nous avons doublé nos effectifs en un an et allons probablement continuer à embaucher.

 

Quels conseils marketing pourriez-vous donner à un entrepreneur ou une société qui cherche à faire connaitre son service ?

Faire preuve d'originalité avant tout et sortir des communications classiques afin de donner un supplément d'âme à vos communications et ainsi obtenir des retombées media. La plupart de nos opérations marketing n'ont pas couté un centime car notre succès vient avant tout du bouche à oreille de nos membres. Par exemple, nous avions envoyé une lettre de déclaration d'amour à Nadine Morano afin de lui déclarer notre flamme, cette opération avait provoqué un certain buzz. 

 

 

Thomas Pawlowski fait ses premières armes au sein des groupes NRJ & Go On Media (Goom Radio) où il occupe respectivement le poste de responsable régional partenariats et promotion puis celui de directeur du développement. En 2009, il se met à son compte et créé l'agence Mediaholic. En juin 2011, il rejoint l'équipe du site Adopteunmec.com en tant que directeur marketing. Thomas Pawlowski est diplômé d'HEC, de Science Po et du Celsa, 

 

Thomas Pawlowski / Chiffre d'affaires