Philippe Corrot (Mirakl) "Avec les marketplaces servicielles, nous gérons de nouvelles problématiques"

Le président de l'éditeur de solutions de places de marché livre son analyse sur les tendances qui dominent le secteur en 2018.

Philippe Corrot est président de Mirakl. © Mirakl

JDN. Quelles sont les tendances en matière de marketplace cette année ?

Philippe Corrot. Nous observons une montée en puissance des marketplaces dites servicielles. C'est-à-dire celles qui regroupent à la fois de la vente de produits accompagnés des services. Typiquement, la place de marché qui commercialise des meubles avec des services de bricoleurs pour l'installation. Les opérateurs de place de marché doivent alors gérer de nouvelles problématiques. Par exemple, prendre en compte la géolocalisation. Un produit peut être expédié dans toute la France, mais le bricoleur ne peut travailler qu'à proximité de l'acheteur. Autre exemple : il faut aussi que le produit arrive avant le service. A cela s'ajoute quelques particularités liées au paiement et au transaction qui obligent à s'adapter.

2018 signe-t-elle la fin des créations de places de marché BtoC ? Et, a contrario, sera-t-elle l'année des marketplaces BtoB ?

En tant qu'éditeur de solutions de places de marché, nos 170 clients dans le monde nous donnent une excellente connaissance du marché. Ce qui nous permet d'affirmer qu'il reste encore des choses à faire dans beaucoup de verticaux à l'image de l'alimentaire par exemple. Cependant, nous arrivons à la fin d'un cycle dans la création des places de marché BtoC. C'est encore possible en 2018, mais après ce sera trop compliqué.

Aujourd'hui, le moment est effectivement plutôt venu pour la création de places de marché BtoB. En France, Amazon Business est arrivée en février 2018. Ce n'est pas un hasard. Il faut savoir que cette branche du géant de Seattle a connu une très forte croissance aux Etats-Unis ces dernières années. De nombreux projets BtoB sont aussi en cours chez nous. L'émergence des marketplaces interentreprises date de plusieurs années, mais tout s'accélère désormais. Cette évolution du marché nous oblige d'ailleurs à investir, en recrutant des spécialistes du BtoB venus par exemple du grossiste allemand Métro.

"Le moment est venu pour la création de places de marché BtoB"

Quelles sont les clefs pour réussir sa place de marché ?

Il faut respecter un principe simple : la marketplace offre un nouveau modèle économique. Il ne faut pas calquer dessus d'anciens réflexes. La logique des places de marché est différente de celle du retail traditionnel. En résumé, les distributeurs classiques ont pour objectif d'acheter le moins cher possible et de vendre au meilleur prix. Le business model est très différent sur les places de marché. Ces dernières visent à créer un écosystème de marchands. La bonne stratégie devient dès lors dans cette économie de plateforme : comment apporter à mon cyberacheteur ce qu'il recherche, n'importe où et n'importe quand.

Philippe Corrot débute sa carrière en 1997 en créant la web agency Keyrus. Il cofonde ensuite Splitgames, une place de marché dédiée aux loisirs numériques et rachetée par Fnac en 2008. Il devient ensuite membre du comité de direction de Fnac.com et codirige la nouvelle marketplace du groupe. Philippe Corrot fonde enfin Mirakl en 2012 avec Adrien Nussenbaum.

Et aussi :

Annonces Google