Back Market lève 41 millions d'euros et veut accélérer aux Etats-Unis

Back Market lève 41 millions d'euros et veut accélérer aux Etats-Unis La place de marché dédiée à la vente de produits électroniques reconditionnés renforce sa présence en Europe et sur la data. Elle compte porter ses effectifs de 85 à 170.

Meilleur espoir du e-commerce 2017, Back Market lève 41 millions d'euros auprès de Groupe Arnault, d'Eurazeo, Daphni, Aglaé Ventures et Thierry Petit, cofondateur de Showroomprivé. Créée en novembre 2014, cette place de marché dédiée aux produits électroniques reconditionnés se rêve en géant du e-commerce écologique. "Nous voulons devenir le Amazon du secteur. Une boîte française peut prendre ce leadership mondial de la même manière qu'un Farfetch britannique cartonne dans la mode ou un Spotify suédois dans la musique", assure Thibaud Hug de Larauze, PDG et cofondateur de Back Market. En France, cette plateforme référence plus d'un million de smartphones, tablettes, téléviseurs et autres produits électroniques d'occasion remis à neuf.

En France, la plateforme référence plus d'un million de smartphones, tablettes, téléviseurs et autres produits électroniques

Après une levée de 7 millions d'euros réalisée en mai 2017, ce tour de table permettra à Back Market de consolider son implantation en Allemagne, en Belgique, en Espagne, en France et en Italie. Cette levée de fonds lui servira surtout à accélérer aux Etats-Unis où la jeune pousse a ouvert un bureau en mars 2018 à New York. L'ouverture d'un nouveau pays européen est également prévue en 2019.

Pour alimenter cette croissance, les effectifs doubleront de 85 employés à 170 en un an. Des ingénieurs et des data scientists seront recrutés en priorité. L'objectif : affiner le traitement des données afin de mieux guider les 315 marchands partenaires qui reconditionnent les produits sur Back Market. "Nous voulons être leurs yeux et leurs oreilles en collectant, par exemple, les retours clients en cas de problèmes de façon à cerner l'origine des pannes les plus fréquentes", explique Thibaud Hug de Larauze.

La société évolue dans un univers très concurrentiel. "eBay, Leconboin ou Amazon sont nos concurrents sur les produits d'occasion. Nous, nous sommes situés entre le neuf et l'occasion", termine Thibaud Hug de Larauze. En mars 2018, la plateforme allemande concurrente reBuy a elle levé 21 millions d'euros.

Enfin, cet investissement sur la data vise à améliorer l'évaluation des vendeurs tiers. Back Market note déjà ses marchands selon une quinzaine de critères (taux de panne, temps de réponse du service après-vente, délais de livraison…). Le site met en avant le plus fiable dans sa "Backbox", qui sélectionne un seul et unique produit pour chaque référence. Via ce mécanisme, la plateforme joue le rôle de tiers de confiance pour les cyberacheteurs.

Et aussi :

Annonces Google