Corinne Lejbowicz (LeGuide.com) "Le label des sites comparateurs va nous aider à éduquer les e-marchands"

La secrétaire d'Etat à l'Economie numérique et la Fevad lancent un label pour les sites respectant la charte de déontologie des comparateurs. La PDG de LeGuide.com en explique le principe.

JDN. A quoi va servir ce label ?

Corinne Lejbowicz. Nous avions besoin d'un label spécifique au métier des comparateurs, qui demande une méthodologie spécifique. Les six comparateurs qui ont créé et signé la charte des comparateurs il y a un an, dont LeGuide.com, ont travaillé avec Ernst & Young pour la transformer en grille d'audit, puis se sont fait auditer par le cabinet. Le label est délivré pour un an et sert à expliquer - aux internautes aussi bien qu'aux commerçants avec qui nous travaillons - nos règles de fonctionnement.

 

Faire en sorte que ce label soit reconnu des internautes prendra du temps. Les études de l'Acsel et de la Fevad le montrent, généraliser la confiance dans le e-commerce va encore demander du travail. Mais ce label nous permet aussi d'éduquer les e-commerçants à qui nous demandons sans cesse des informations concernant leurs délais de livraison, leurs garanties, etc.

 

Qu'est-ce qui a changé depuis la signature de la charte des comparateurs en juin 2008 ?

La Fevad a reçu plusieurs demandes de comparateurs qui voudraient nous rejoindre. Nous voulions d'abord mettre en place cette procédure d'audit,. Donc leur candidature va maintenant être examinée - ce label étant décerné par la Fevad, il faut être adhérent pour y prétendre. Cette année nous a donc surtout donné l'occasion de travailler au plus près avec certains marchands sur ce que nous attendons les uns des autres, ce que désirent les internautes, ce que nous pouvons apporter...

 

charte comparateurs logo
Le logo du label © DR

Notre évolution est d'une certaine façon le reflet de celle des internautes. Par exemple, ils ne recherchent pas uniquement à comparer les prix. De la même façon, leurs requêtes ne contiennent plus un seul mot mais plutôt quatre. Ce sont ces changements que nous intégrons progressivement, y compris dans la charte. C'est aussi pour cela que les comparateurs ont intérêt à demander ce label. Je pense que tous les principaux comparateurs auront adhéré à la charte d'ici un an.

 

Concrètement, que faites-vous que vous ne faisiez pas avant ?

Les signataires doivent par exemple faire figurer très clairement sur chaque page le mode de classement des références, tel que la popularité, le prix, la disponibilité ou la garantie. Chez LeGuide.com, adhérer à la charte nous a aussi obligé à pénaliser puis à déréférencer les marchands qui ne mettaient pas ces informations à disposition des internautes.

De plus, depuis un an, nous envoyons un mailing tous les mois et demi ou deux mois aux marchands pour les encourager à nous envoyer toutes les informations dont nous avons besoin. Ceux qui nous envoient les meilleures informations ont droit à une remise. Pendant les soldes, les e-commerçants les plus importants n'ont pas le temps. Et les petits ne savent pas toujours comment faire. La charte nous oblige donc à faire de la pédagogie.

Annonces Google