Bolt Influence industrialise le placement de produit chez les influenceurs

Bolt Influence industrialise le placement de produit chez les influenceurs Lancée par un ancien de chez StickyAds, la plateforme propose aux marques d'incruster leur produit au sein des vidéos des influenceurs.

Déjà investi dans les projets Soundcast (programmatique audio) et Bliink (in-image advertising) - deux start-up qu'il a cofondées sans y occuper de responsabilités opérationnelles, Joseph Nguyen a décidé de remettre les mains dans le cambouis. Cet ancien de StickyAds.tv vient de lancer Bolt Influence, une plateforme qui met en relation marques et influenceurs. Associé à Morgane Sirguey, en charge des relations influenceurs, et Thomas Van't Wou, en charge du marketing, il s'attaque à un secteur en pleine croissance. Une récente étude de Rakuten Marketing a ainsi révélé début mars que les directions marketing française prévoyaient de consacrer 45% de leurs investissements au marketing d'influence en 2019.

Si des plateformes comme Reech ou Traackr se sont très vite positionnées sur le sujet, Joseph Nguyen estime qu'il y a mieux à faire. "10 à 15% des influenceurs qui ont la plus grosse audience s'arrogent l'essentiel des investissements publicitaires. Le plus souvent via une vidéo où le produit est au centre de l'attention", analyse-t-il. Un modus operandi qui est, de l'avis de Joseph Nguyen, idéal pour amorcer une campagne mais contre-productif lorsqu'il est utilisé de manière répétitive. "On voit que les fans des influenceurs se détournent assez rapidement de ce type de contenus."

Incrustation en post-production

D'où la volonté de Bolt Influence d'adjoindre aux dispositifs d'influence classiques un format innovant, qui permet aux marques de s'incruster en post-production au sein des vidéos tournées par les influenceurs. Le placement de produit est plus discret, la marque s'affiche en arrière-plan via une affiche, un produit ou autre, alors que l'influenceur interagit avec sa communauté. Cette industrialisation du placement de produit a un autre avantage : elle permet aux annonceurs de travailler facilement avec les plus petits influenceurs, n'ayant plus besoin d'envoyer leurs produits à l'ensemble des créateurs de contenus avec lesquels ils veulent collaborer.

Bolt Influence discute avec plusieurs annonceurs et espère lancer ses premières campagnes d'ici fin octobre. Conscient qu'il va lui falloir prouver l'impact de son format sur l'attribution à la marque, Joseph Nguyen prévoit d'y inclure des post-tests. La start-up opère aujourd'hui comme une agence classique, en charge de la sélection des influenceurs, de la création des contenus et de leur intégration, moyennant une commission. Joseph Nguyen espère proposer un accès libre-service à sa plateforme, d'ici trois ans, avec une commercialisation en mode SaaS. Bolt Influence, qui se concentre dans un premier temps sur les digital mums, le gaming et la banque-assurance, permet également aux annonceurs d'acheter de la publicité sur Twitch et de communiquer au sein de l'étoile montante, TikTok. Enfin, l'adtech a lancé une offre à la performance pour attirer les annonceurs les plus frileux. "L'influenceur se rémunère au clic, au lead ou à la vente", détaille Joseph Nguyen. La start-up planche également sur un algorithme de machine learning qui permettra à ses clients de débusquer ceux qui trichent sur leur nombre de followers ou de like. 

Cet article est extrait du dernier numéro d'Adtech News, le supplément mensuel du JDN et de CB News consacré à l'adtech et au martech. Au programme :  un dossier sur les playables ads, une interview de la directrice marketing des céréales Lion, un focus sur Twitch et le baromètre du programmatique. 

Bolt Influence industrialise le placement de produit chez les influenceurs
Bolt Influence industrialise le placement de produit chez les influenceurs

Déjà investi dans les projets Soundcast (programmatique audio) et Bliink (in-image advertising) - deux start-up qu'il a cofondées sans y occuper de responsabilités opérationnelles, Joseph Nguyen a décidé de remettre les mains dans le cambouis....